Alpinisme à Chamonix, Mont Blanc, 16 au 21 juillet 2017

Alpinisme à Chamonix, Mont Blanc, 16 au 21 juillet 2017

Classé dans : Haute Montagne, Mont Blanc | 0

Alpinisme Chamonix

Une belle semaine d’alpinisme à Chamonix avec le Mont Blanc en point d’orgue. Le projet était la traversée Miage – Bionnassay – Mont Blanc, mais la météo nous a rendu prudents. Nous avons assuré le coup en début de semaine plus favorable avec la traversée Cosmiques – Gouter après deux jours d’acclimatation, puis terminé avec un belle petite course dans les Aiguilles Rouges. Alpinisme Chamonix, varié !

SÉJOUR ASSOCIE

 

Dans cet article Alpinisme Chamonix

Présentation – Lieu – Alpiniste – Encadrement -Téléchargement – Jour par Jour – Album photo – Vidéo Alpinisme Chamonix, Aiguille d’Entrèves, Mont Blanc, Aiguilles Rouges – Partage réseaux sociaux – Commentaires

Lieu

Massif du Mont Blanc et Aiguilles Rouges, Haute Savoie, France.

Alpiniste :

  • François

Encadrement :

  • Guillaume CHRISTIAN

Téléchargement

Vous avez participé à ce séjour Alpinisme Chamonix. Vous pouvez télécharger les photos en Haute Définition :

Saisissez votre code personnalisé :

 

 

Dimanche 16 juillet 2017

Aiguille du Midi

Nous commençons comme de vrais fainéants. Le téléphérique de l’Aiguille du Midi nous dépose à 3842 m sans efforts ! Puis nous prenons la télécabine qui traverse la Vallée Blanche jusqu’à la Pointe Hellbronner.

Refuge Torino

De là, par un ascenseur (pas facile à trouver dans le dédale des installations, ce fut la grande difficulté de la journée), nous descendons au refuge Torino, 3375 m. C’est une journée d’acclimatation !

Aiguille de Toule

Un petit plat au refuge, une petite sieste, puis nous partons quand même marcher un peu en choisissant la traversée de la courte et facile Aiguille de Toule, 3534 m, avec toutefois une belle petite pente raide. Quelques mètres à 40° qui permettent de réveiller les crampons avant de retrouver le refuge Torino pour une bonne et agréable nuit en altitude pour « faire des globules ».

Lundi 17 juillet 2017

L’Aiguille d’Entreves

Petit déjeuner à 4 heures. Cela peut paraitre démesuré, mais notre journée est longue. Le lever de soleil sur le glacier du Géant reste un moment exceptionnel, et un départ matinal nous garantit la tranquillité. Donc, levons nous tôt !

Nous rejoignons le Col d’Entrèves, entre l’Aiguille éponyme et la Tour Ronde en voie de destruction lente. Il fait bien jour au col et nous abordons l’arête alors que le soleil inonde la face est du Mont Blanc.

Le début de l’arête est facile, et le soleil nous rejoint au début des difficultés. Modeste, nous sommes dans le 3° degré, mais dans une ambiance très aérienne. Un petit pas athlétique mène au sommet, suit une traversée aérienne puis la descente vers le glacier. Magnifique !

Traversée de la Vallée Blanche

Nous enchainons alors sur la traversée de la Vallée Blanche. Une marche au coeur du glacier sous les piliers de la face est du Mont Blanc du Tacul. C’est un peu long, deux heures pour rejoindre le Col du Midi, mais que c’est beau !

Refuge des Cosmiques

C’est notre objectif de la fin de matinée. Nous y arrivons peu avant midi, à 3613 m, pour un petit repas, et une bonne sieste ! C’est toujours au repos que l’on s’acclimate le mieux. Et il faut du repos avant demain.

Mardi 18 juillet 2017

Mont Blanc du Tacul

Le réveil est violent : petit déjeuner à 1 heure du matin ! C’est le tarif à payer pour tenter la traversée du Mont Blanc par les trois Monts. Le premier est le Mont Blanc du Tacul. De fait nous franchissons l’épaule du Mont Blanc du Tacul à un peu plus de 4100 m. Le sommet est évité car la marche est encore longue. La montée est raide, technique, exposée avec des traversées au dessus de séracs où ils ne faut pas s’emmêler les pieds. A l’épaule du Mont Blanc du Tacul, la nuit règne encore.

Le Mont Maudit

Il culmine à 4465 m. Là également nous évitons le sommet en passant par l’épaule, ou Col du Mont Maudit, 4345 m. La montée est également raide, soutenue, et le jour nous rattrape dans la montée. Le franchissement de la dernière pente présente 50 metres de glace bien raide, 45/50°, avec une belle corde fixe qui aide bien !

Le Mont Maudit se contourne ensuite versant ouest jusqu’au Col de la Brenva, 4303 m. Le soleil s’est levé pendant la traversée en allumant le Mont Blanc, et c’est ici, au Col de la Brenva, que nous le retrouvons.

Le Mur de la Cote

C’est la dernière difficulté, l’ultime pente raide. Pas très longue, 80 metres environ, elle prends ici une grande valeur car l’altitude fait le forcing. Dépassé le Mur de la Cote, la pente s’adoucit et l’ultime arête se présente.

Mont Blanc

Il faut encore du temps pour atteindre le sommet du Mont Blanc. Mais la pente est régulière, pas trop raide, tout va bien. Le sommet est là, on le sent bien quand on voit les cordées venir de droite sur la fin de l’arête des bosses. En imaginant les deux trajectoires qui se rejoignent le sommet se précise. Il est là. 4808, 4810 metres, peu importent les chiffres. Mont Blanc.

Refuge du Gouter

La descente demande de l’attention sur les Bosses, c’est encore raide, jusqu’au refuge Vallot et même au col du Dome.

C’est au Col du Dome que nous posons le piolet pour reprendre les bâtons, rallonger l’encordement et filer au refuge du Gouter par le Dome du Gouter. 3837 m au refuge, et là, sieste, grosse sieste avant le repas et le coucher du soleil. Bravo pour cette belle journée, pleine, entière et forte !

Mercredi 19 juillet 2017

Descente du refuge du Gouter

La pause pour la nuit au refuge du Gouter est un pur bonheur. Elle permet de profiter de cette ascension du Mont Blanc sans s’échapper de la haute montagne comme des voleurs.

Ce matin le vent souffle fort, quelques nuages sont présents, nous avons bien fait de gravir le Mont Blanc hier.
Il ne reste plus qu’à descendre l’arête du Gouter, traverser ce maudit couloir, trouver le sentier à tête Rousse puis le Tramway du Mont Blanc au Nid d’Aigle.

Jeudi 20 juillet 2017

Le téléphérique de la Flegère

La pluie s’est arrêtée ce matin, et dans les derniers nuages nous prenons le téléphérique de la Flegère, puis le télésiège de l’Index pour rejoindre le massif des Aiguilles Rouges. Le temps n’est pas splendide mais les éclairages sont beaux, et la pluie s’est en allée.

La Traversée des Aiguilles Crochues.

Nous gagnons le Col des Crochues, avec quelques pas d’escalade sur la fin d’un couloir raide et caillouteux, peu confortable.

Derrière un beau couloir cheminée nous attends, puis une arête aérienne, des brèches, un petit rappel, quelques clochetons. On appelle cela une escalade ludique. Et déserte, le temps est moyen !

Le refuge du Lac Blanc

Du sommet nous le découvrons, à coté du Lac. Bientôt nous y sommes, face au Massif du Mont Blanc. Superbe. C’est le moment idéal pour un petit repas, paisible après une belle petite escalade. La vie, quoi !

Merci François pour cette belle semaine, et bravo pour ce Mont Blanc !

Album Photo

Videos Alpinisme Chamonix

Traversée de l’Aiguille d’Entrèves

Traversée du Mont Blanc

La Traversée des Aiguilles Crochues

Laissez un commentaire