Ascension du Grand Paradis avec Alpes Aventure

Ascension du Grand Paradis, 2 au 8 septembre 2017

Classé dans : Haute Montagne, Mont Blanc | 4

Le Mont Blanc

Le Mont Blanc est un objectif de choix dans la vie d’un alpiniste. C’est également une ascension pour laquelle il faut être suffisamment aguerri pour profiter au mieux du sommet. Cette semaine nous avons réalisé une belle préparation mais d’un commun accord avec les participants nous avons décidé de ne pas tenter l’ascension. Nous avons préféré gravir un autre sommet, pour en profiter sereinement et découvrir la haute montagne sous son meilleur angle. nous avons effectué l’ascension du Grand Paradis.

SÉJOUR ASSOCIE

Le Grand Paradis

Nous aurions pu choisir un autre sommet. Le Grand Paradis cependant paraissait le plus adapté. Il permettait de partir tranquillement de Chamonix le mercredi, sans effectuer une grosse montée en refuge ce jour là. C’est également un très beau belvédère, une ascension très dégagée, et adaptée au groupe. Voici donc le récit d’une belle semaine de haute montagne pendant laquelle chacun a pu s’exprimer et profiter de moments uniques; avant d revenir vers le Mont Blanc sans aucun doute !

SÉJOUR ASSOCIE

 

Dans cet article Ascension du Grand Paradis

Présentation – Lieu – Alpinistes – Encadrement -Téléchargement – Jour par Jour – Album photo – Vidéo Préparation et ascension du Grand Paradis – Partage réseaux sociaux – Commentaires

Lieu

Massif du Mont Blanc, Haute Savoie, France et Valais, Suisse, puis Massif du Grand Paradis, Val d’Aoste, Italie.

Alpinistes :

  • Naigla
  • Catherine
  • Pierre

Encadrement :

  • Guillaume CHRISTIAN
  • François LACOUR

Téléchargement

Vous avez participé à ce séjour Ascension du Grand Paradis. Vous pouvez télécharger les photos en Haute Définition :

Saisissez votre code personnalisé :

 

 

Samedi 2 septembre 2017

Hotel Olympique

Nous nous retrouvons au magasin Sanglard à Chamonix pour l’essayage des chaussures de location. C’est notre première rencontre, nous parlons déjà un peu d cela semaine. C’est aussi l’occasion pour faire un check du matériel, et compléter par une paire de chaussettes, des guêtres ou une micro-doudoune.

Toute l’équipe se retrouve ensuite à l’hotel Olympique au village du Tour dans la vallée de Chamonix pour un bon et copieux repas. Et enfin préparation du sac à dos. Il faut pour ces trois premiers jours bien tester son propre matériel pour être au top sur le Mont Blanc. Réglage des crampons, prise en main du piolet, du harnais, vêtements, gourdes, nourriture : le bilan est fait.

Le briefing météo nous renseigne sur la tendance de la semaine. Du froid annoncé, il a neigé sous 2500 metres. Mais aussi un temps un peu incertain pour le moment, avec une tendance à l’amélioration tout de même. Il semble que le plus mauvais soit passé entre jeudi et aujourd’hui. Donc nous allons surveiller cela de près et espérer que l’amélioration prévue se dessine dans le ciel. Pour le moment il faut bien profiter de ces trois premiers jours dans le nord du Massif du Mont Blanc pour se former et s’acclimater.

Dimanche 3 septembre 2017

Le Glacier du Tour

Nous commençons aujourd’hui par une journée fantastique. Le soleil règne sans partage sur une montagne blanchie par les chutes de neige des derniers jours.

Après une montée des plus belles dans ce paysage de rêve, nous arrivons au glacier du Tour, recouvert d’une petite pellicule de neige récente. Ce n’est pas le mieux pour une école de glace. Mais nous faisons de notre mieux pour trouver matière à apprendre.
Marcher avec les crampons tout d’abord, puis marcher encordés, tous simultanément et en accord.

Après ce préambule, nous voici dans une conque de glace propice aux exercices les plus variés. C’est donc parti pour le filet canne, le piolet ancre, les montées, les descentes et les traversées. Nous testons également l’usage des pointes avant de crampons, sur des sections longues, et la descente en moulinette.

Il est également au programme de tester les tenues et la pose des broches à glace, et de voir le fameux « abalakov », la lunule de glace !

Nous terminons par le piolet traction avant de monter au refuge Albert 1° tout proche.

Le refuge Albert 1°

Hommage au roi des Belges, alpiniste et grimpeur dans les années 1930 qui a aidé à la construction du premier refuge, nous voici au refuge Albert 1°. Découverte de la vie du refuge, repas, préparation de la journée du lendemain et du réveil à 4 heures 30, et nous voici au lit ! Belle journée…

Lundi 4 septembre 2017

La Petite Fourche

Le temps est bien moins clément ce matin. Néanmoins l’ambiance est sèche, pas de pluie ni de neige, nous partons donc confiants.
Ceci dit le lever du soleil n’est pas à la hauteur de nos attentes, les nuages restent accrochés au relief. Plus nous nous élevons et plus ils nous semblent proches. Et finalement à force de partir à leur rencontre, nous sommes happés par les nuées.

Au sommet de la Petite Fourche, que nous atteignons par une pente de neige raide puis des rochers enneigés, aucun panorama pour nous accueillir mais une belle satisfaction pour le premier sommet de la semaine !

A la descente, le Col Blanc nous parait bien compliqué à franchir, la vue est bouchée, il est impossible de juger de la praticabilité du passage. Nous retournons donc sur nos pas pour traverser le col supérieur du Tour en direction de la cabane de Trient.

La Cabane de Trient

Qu’elle est loin cette cabane de Trient ! Pas en distance absolue bien sûr. mai dans le brouillard il faut trouver un chemin dans le labyrinthe de crevasses du Glacier de Trient. Et nous zigzaguons bien longtemps avant de trouver le Col d’Orny. La cabane est juste au dessus de nous, et rapidement nous y arrivons pour retrouver une ambiance plus sèche et le confort de l’accueil !

Mardi 5 septembre 2017

L’Aiguille du Tour

Grand beau temps ce matin, le glacier de Trient nous tends les bras. Il est nettement plus facile de trouver un chemin direct sur le glacier ce matin en direction de l’Aiguille du Tour. le soleil se lève, splendide, sur la crête des sommets du Valais, avec le Cervin qui pointe le nez.

Au pied de l’Aiguille du Tour, une pente de glace nous accueille. Il faut l’éviter par la gauche, avec l’aide d’une raide corde fixe. Nous préférons nous poser là, contempler l’horizon de pics en savourant le délicieux pique nique de la cabane de Trient.

La descente est magnifique, face au Chardonnet et au Mont Blanc. Petite pause au refuge Albert 1° avant d retrouver la vallée et l’hotel Olympique pour une repos bien mérité.

Le soir, après concertation et briefing, nous décidons ensemble de préférer l’ascension d’un sommet de 4000 mètres plus facile que le Mont Blanc. A la fois le coté technique et le coté physique de l’ascension du Mont Blanc nous font penser qu’il est préférable d’envisager un autre sommet ensemble pour profiter pleinement d cela haute montagne après ces trois journées de préparation et de test en altitude : ce sera le Grand Paradis, 4061 m, dans le Val d’Aoste.

Mercredi 6 septembre 2017

Le Valsavaranche

Nous franchissons le Tunnel du Mont Blanc ce matin pour gagner le Val d’Aoste. peu avant la ville de Aoste, nous bifurquons dans le Valsavaranche. Magnifique vallée de haute montagne avec son architecture valdôtaine typique, ses toits de Lauzes et ses maisons de pierre, elle nous mène au terminus de la route au hameau de Pont Breuil, ou nous retrouvons François Lacour, guide de haute montagne, qui devait nous retrouver à Chamonix pour le Mont Blanc.

Le Refuge Vittorio Emanuele II

Après un bon repas en vallée, nous partons donc tous ensemble en direction du refuge Vittorio Emanuele II. Vittorio Emanuele était roi d’Italie et a crée ce premier Parc National du Grand Paradis pour protéger la faune et la flore, et surtout le bouquetin qui était en voie de disparition à la fin du 19° siècle.

La montée est tranquille, très agréable, et nous arrivons au refuge pour savourer un bon moment sur la terrasse, aux soleil. Demain : Grand Paradis !

Jeudi 7 septembre 2017

Ascension du Grand Paradis

Nous faisons aujourd’hui l’ascension du Grand Paradis, tranquilles car nous couchons au refuge ce soir. pas de précipitation donc. Ceci dit, nous optons pour un départ nocturne, pour profiter du lever du soleil en altitude. Excellente idée, car il est magnifique, au loin le Mont Blanc se pare de couleurs alors que le soleil s’élève et la lune peu à peu se couche.

L’ascension est très sèche en cette fin de saison, et il faut quitter l’itinéraire classique de début d’été. Une crête rocheuse dégagée et un bon sentier coupé par un court passage d’escalade facile conduit au glacier de Lavecciau.

Au glacier nous nous encordons, chaussons les crampons et continuons l’ascension. Nous approchons du soleil qui nous retrouve à la crête du dos d’âne à 3700 metres. le sommet est à notre portée.

La trace est bonne, nous approchons de la rimaie. Franchie, il nous reste plus qu’à gravir ces beaux rochers francs caractéristiques du Grand Paradis pour saluer la vierge qui veille sur les alpinistes.

Beau sommet où la température agréable, le peu de monde rencontré et le panorama exceptionnel nous invitent à rester une bonne demi heure. Le pique nique est bien entamé, nous sommes au Grand Paradis sur ce sommet au coeur des Alpes, entre le Mont Viso, La Barre des Ecrins, le Mont Blanc et le Cervin.

Nous reprenons le chemin de la descente après ce beau moment, pour retrouver sans pression aucune nos traces de montée. Le refuge est loin, mais nous ne sommes pas pressés, il faut grand beau !

Nous allons profiter de la fin d’après midi au refuge Vittorio Emanuele, et la petite troupe va savourer une bonne sieste avant la traditionnelle pasta italienne. Nous ne regrettons pas cette belle ascension du Grand Paradis ! Bravo à toute l’équipe.

Vendredi 8 septembre 2017

Ce matin nous n’avons qu’à descendre du refuge ers la vallée. Nous prenons le temps pour arriver sur la terrasse ensoleillée du petit restaurant de Pont Breuil.  Tarte au fruits, café, bière, chips, chacun choisi son réconfort du moment avant de reprendre la route vers Chamonix.

Nous arrivons au village du Tour vers 13 heures, et de nouveau la terrasse nous accueille. Nous sommes de retour à l’hotel Olympique pour un dernier repas, pour nous rappeler de cette magnifique semaine écoulée et évoquer ces moments qui sont déjà de bons souvenirs. Encore bravo à Naigla, Catherine et Pierre pour cette belle introduction à la haute montagne !

Album Photo

Videos de l’Ascension du Grand Paradis

Trois journées de préparation

Ecole de Glace sur le glacier du Tour

Ascension de la Petite Fourche

Traversée du Col supérieur du Tour

Montée au refuge Vittorio Emanuele II

Le jour de l’ascension du Grand Paradis

L’ascension du Grand Paradis de Pont-Breuil au sommet

4 Responses

  1. Naigla Da Costa

    Une semaine magique, avec deux guides plus qu’exceptionnels.
    Des moments de partage juste excellents, des rencontres fabuleuses dont celle de nos guides et notre ami québécois, des paysages à couper le souffle, de la rigolade, un encadrement parfait.
    Tout ça pour dire que je recommande vivement cette expérience avec les guides chevronnés Guillaume et François.
    Après cette semaine on a qu’une envie, c’est de recommencer, alors on vous dit à l’année prochaine.
    Merci encore .

    • Guillaume CHRISTIAN

      Merci Naigla ! Nous avons tous passé une excellente semaine de montagne et de moments partagés.

  2. Naigla Da Costa

    Oups et j’oubliais, une touche personnelle de Guillaume qui fait très plaisir, ce sont les montages vidéos qui laissent un souvenir qu’on peut partager avec nos proches et ses magnifiques photos prises tout le long la semaine.
    Et un petit plus qui fait bien plaisir un « certificat » à la fin du séjour avec l’ascension qu’on a fait.
    Merciiii
    Merciiii
    Merciiii

  3. François Lacour

    Merci, à vous pour ces superbes moments.
    Le plus important en montagne étant de passer de bon moment, je crois que grâce à vous nous y sommes parvenus.
    Biz à tous.
    François

Laissez un commentaire