Ascension du Mont Blanc, 18 au 24 juin 2016

Classé dans : Haute Montagne, Mont Blanc | 4

Ascension du Mont Blanc

L’Ascension du Mont Blanc se prépare pour mieux s’apprécier, et mettre 100% de chances de réussite de son coté ! Nous avons passé une semaine ensemble pour préparer cette ascension du Mont Blanc et réaliser l’ascension elle même, en trois jours : Une journée tranquille de montée au refuge de Tête Rousse, puis le jour du sommet depuis le refuge de Tête Rousse jusqu’au sommet du Mont Blanc en passant faire une pause au refuge du Gouter. Nuit au refuge du Gouter en descendant pour ne pas faire une grande journée de descente, et profiter de la magie du lieu. Et enfin troisième jour pour descendre sans pression du refuge du Gouter à la vallée, pour clore cette semaine dédiée à l’ascension du Mont Blanc.

SÉJOUR ASSOCIE

 

Dans cet article Alpinisme Ascension du Mont Blanc

Présentation – Lieu – Alpiniste – Téléchargement – Jour par Jour – Album photo – Vidéo – Partage réseaux sociaux – Commentaires

Lieu

Massif du Mont Blanc, Haute Savoie, France.

Alpinistes :

  • Georges
  • Nicolas

Téléchargement

Vous avez participé à ce séjour Ascension du Mont Blanc. Vous pouvez télécharger les photos en Haute Définition :

Saisissez votre code personnalisé :

 

 

Samedi 18 juin 2016

Notre rendez-vous du jour, c’est l’hotel Olympique au village du Tour, dans la vallée de Chamonix. Nous nous y retrouvons, faisons le bilan du matériel, de l’organisation de la semaine jusqu’à l’ascension du Mont Blanc. Les sacs sont prêts pour demain, les pique-niques seront disponibles demain matin au départ, nous pouvons dormir sur nos deux oreilles à la veille de ce premier de préparation à l’ascension du Mont Blanc. Pas des stress, tout est au point.

Dimanche 19 juin 2016

Pratique, le départ de la télécabine de Charamillon est en face de l’hotel ! Pas de voiture donc ce matin, nous traversons la place à pied pour rejoindre la remontée mécanique qui en deux tronçons nous mène à proximité du Col de Balme d’où nous débutons la montée au refuge Albert 1°.

Le temps est plutôt moyen, nous sommes pris dans un brouillard épais. Avant d’arriver au refuge, nous prenons pied sur le glacier du Tour pour une école de glace. En ce début de saison, le glacier est exceptionnellement enneigé, et de fait nous y trouvons que peu de glace !

Nous passons un moment à apprendre à mettre les crampons, marcher encordés sur le glacier, évoluer sur le peu de glace que nous trouvons, se servir du piolet, franchir des crevasses.

Nous terminons par une petite marche dans les rochers faciles pour retrouver le refuge Albert 1° où nous allons passer la nuit. Ce soir le ciel se dégage lentement…

Lundi 20 juin 2016

Le froid est présent ce matin, le regel est très bon, la montagne est magnifique. Le soleil se lève lentement alors que nous évoluons déjà sur le glacier du Tour en direction de la Tête Blanche.
Le lever de soleil sur le Chardonnet a été magnifique, et a proximité de Tête Blanche, après une montée rapide, et au vu des excellentes conditions, nous bifurquons vers la Petite Fourche. Seuls au sommet nous profitons d’un magnifique panorama, à 3520 m.
Les bonnes conditions permettent également de franchir le Col Blanc pour couper directement vers le refuge de Trient, versant suisse, où nous passons la nuit à 3170 m.

Mardi 21 juin 2016

Ce matin, le temps n’est plus le même. La vue est bouchée, nous sommes dans le brouillard complet. Nous partons en direction du Col supérieur du Tour, afin de retourner coté français. Au col, les conditions moyennes mais érables nous incitent à tenter l’ascension de l’Aiguille du Tour.

L’Aiguille du Tour est un petit sommet facile, avec quelques rochers sur sa partie terminale, qui offre donc un agréable petit exercice d’évolution rocheuse. Au sommet, 3542 m., nous ne restons pas longtemps, l’endroit est plutôt humide et la vue n’est pas au rendez vous.

Nous rejoignons le col supérieur du Tour, le Glacier du Tour, puis le refuge Albert 1°. Après une pause, la descente continue vers la vallée. Au Col de Balme nous retrouvons les remontées mécaniques, qui nous déposent devant l’hotel. Repos mérité pour cet après midi !

Mercredi 22 juin 2016

Le soleil est bien revenu, inondant le massif du Mont Blanc. Nous avons une vue imprenable sur notre itinéraire, l’arête des Bosses ! Nous rejoignons Saint Gervais pour utiliser le tramway du Mont Blanc qui va nous monter à 2372 m. La montée à pied vers le refuge de Tête Rousse débute ici.

C’est une montée agréable, bien enneigée, et nous avons le temps d’observer l’itinéraire d’ascension à l’aiguille du Gouter que nous ferons demain matin au petit jour.

Au refuge, repos, sieste, pour être au top pour la longue journée d’ascension du Mont Blanc, demain.

Jeudi 23 juin 2016

Montée au refuge du Gouter

Summit day ! Nous quittons le refuge de Tête Rousse, 3187 m, au lever du jour, vers 4 heures 30, vers l’aiguille du Gouter.

La montée de l’aiguille du Gouter, très enneigée, s’apparente à une course de neige raide. Il faut bien maitriser le cramponnage. L’Ascension du Mont Blanc n’est pas une course facile pour débutant, et l’utilité de la préparation prends sa valeur ici.

Au sommet de l’aiguille du Gouter le soleil nous accueille en nous éblouissant. Le refuge est à 5 minutes, à 3830 m., nous allons y faire une pause de 45 minutes environ, au chaud, pour nous restaurer et prendre un bon thé afin de nous hydrater.

Ascension du Dome du Gouter

A la sortie du refuge du Gouter, les crampons sont immédiatement chaussé et nous entamons une partie un peu fastidieuse de l’ascension du Mont Blanc, la montée au Dome du Gouter. Il faut l’aborder calmement, être patient, pour voir au sommet de la pente le sommet du Mont Blanc qui apparait lentement derrière l’arête.

Après le Dome du Gouter, et une légère descente, nous gravissons la pente raide qui mène au refuge Vallot, 4362 m. Deux constructions en fait sont présentes, le refuge bivouac de secours, et l’observatoire qui est un batiment d’études scientifiques.

L’Arête des Bosses et le sommet du Mont Blanc

Commence alors l’arête des bosses, une des plus belles arêtes de neige des Alpes, qui s’élève vers le sommet du Mont Blanc; raide et effilée. Ici il faut être alpiniste, bien savoir cramponner, et gérer sa fatigue et sa respiration. Nous progressons lentement, mais surement, pour gagner l’ultime arête, pure, qui conduit au sommet que nous atteignons au soleil, en douceur.

Nous en profitons bien de ce sommet, les conditions sont clémentes, la vue à 360° embrasse les Alpes et dévoilent même le Jura au loin. Fabuleux.

La descente doit retenir notre attention, car elle reste technique jusqu’au Dome du Gouter. Il ne faut pas céder à la fatigue ou à l’euphorie du sommet.

Nous retrouvons finalement le refuge du Gouter, où nous savourons cette journée unique, qui s’achève par un coucher de soleil inoubliable.

Vendredi 24 juin 2016

Ce matin, au frais, il nous reste à descendre du refuge du Gouter jusqu’au Nid d’aigle. Il faut toujours rester concentré, la descente de l’arête du Gouter est raide et enneigée. La neige, froide, cramponne bien et c’est un bonheur. Bien concentrés, nous arrivons donc sans encombre au Glacier de Tête Rousse, puis au refuge du Nid d’Aigle pour un vers bien mérité en attendant le tramway du Mont Blanc qui va nous ramener à Saint Gervais pour clore cette ascension du Mont Blanc.

Conclusion d’un belle semaine passée ensemble avec une belle ascension du Mont Blanc en final ! Bravo.

Album Photo

 Vidéo de l’ascension du Mont Blanc

4 Responses

  1. Nicolas Guerineau

    Merci Guillaume pour la très belle semaine passée avec toi dans le massif du Mont Blanc.
    Tu m’as très bien préparé et accompagné pour cette ascension, mon ascension ! Et j’ai
    eu la récompense d’atteindre le Mont Blanc avec toi et Georges dans des conditions de
    temps exceptionnelles.
    Merci encore ! Et à bientôt peut-être pour de prochaines ascensions.

  2. Romuald PASSAVY

    Bonjour à tous,
    Je suis le fils de Georges et sa famille a été ravie d’écouter le récit de son aventure et de découvrir toutes ces belles photos. Georges garde un souvenir merveilleux et impérissable de son ascension. Merci Guillaume pour votre humble professionnalisme et pour votre capacité à donner envie aux autres … j’espère à mon tour vous solliciter un jour pour une sortie avec mes quatre enfants (nous habitons Lyon).

    Bel été à tous
    Romuald

  3. passavy georges

    Merci Guillaume un défit réussi dont tu fait partis a 90% pour ton excellente connaissance de l alpiniste dont j ai profite des techniques de la glace; actuellement toujours des pensées de notre aventure toi et Nicolas
    amicalement
    Georges

  4. Guillaume CHRISTIAN

    Merci à vous tous ! Je garde également un très bon souvenir de cette semaine, qui partait avec une grosse incertitude météo et qui finalement nous a offert une ascension du Mont Blanc rêvée : excellentes conditions et cordée soudée. Tout ce pour quoi nous allons en montagne et nous fait ramener des souvenirs qui brillent dans nos yeux !

Laissez un commentaire