Escaper Beal alpes Aventure

Escaper Beal

Beal Escaper

Escaper Beal : première rencontre en début d’hiver 2017. Révélation.

Qu’est ce que l’Escaper de la marque Beal ? Tout simplement un système qui remplace, avantageusement, les fameux système de décrocheur Pierre Allain ou le « Julio ». Des systèmes qui permettent de descendre en rappel sur une corde simple et de « décrocher » la corde une fois le rappel terminé.

Le principe est simple : Une corde passe dans une tresse (ce n’est pas la corde de rappel donc le diamètre de celle ci n’influence pas la fiabilité du système) qui bloque cette corde qui fait un anneau dans l’ancrage de rappel. Un élastique, lorsque la corde de rappel n’est plus en tension, relâche la tension de la tresse et la corde glisse dans la tresse. Il faut plusieurs alternance de tension et de relâchement pour que toute la corde s’échappe de la tresse et que le système décroche. C’est donc un système très sur. De plus, la corde ne glisse dans la tresse qu’à partir de 1800 kg de tension, on est donc largement dans les valeurs attendues pour un système destiné à la descente en rappel.

Retour sur le décrocheur Pierre Allain

Le décrocheur Pierre Allain, du nom de son inventeur, était un mécanisme assez lourd doté d’un crochet et d’un ressort.

décrocher Pierre Allain

La corde était attachée en bas du mécanisme et la tension maintenait le crochet en place. Dés que l’on relâchait la tension le tout sautait (le ressort entrait en action). Pratique mais dangereux car contrairement au nouveau système Beal, il n’y avait qu’un relâchement a effectuer pour que le système décroche !

Très adapté à la spéléologie car il y a souvent de longs rappels verticaux ou en plein vide (en fil d’araignée), le mécanisme devient vite trés dangereux en montagne avec les vires et les replats, ou les zones moins raides.  Car une fois relâché….le ressort entrait en action et la corde décrochait au premier coup comme dit précédemment.

L’Escaper Beal

L’Escaper est donc constitué d’une sorte de tresse dans laquelle passe une brin de corde qui sert à faire ancrage, que la tresse retient à la façon d’un autobloquant. Un élastique a tendance à écarter la tresse lorsque la tension est relâchée et donc diminue la force de frottement sur cette corde. Lorsque le système est en tension, la corde est bloquée par la tresse.

A chaque fois que l’on va violemment relâcher la tension, la tresse se desserre et la corde glisse. Il faut un relâchement dynamique pour que la corde glisse. Avec un relâchement peu tonique, la tension diminue mais la corde ne glisse par dans la tresse. Après plusieurs relâchements violents la corde sort de la tresse.

La corde de rappel, en simple, est attachée au système et ne rentre pas en compte dans le fonctionnement du système. Le système fonctionne donc quelque soit le diamètre de la corde utilisée pour le rappel.

 

L’Escaper Beal en vidéo

Parce que cela vaut tout les longs discours, une vidéo vous montre le fonctionnement du système. Présentation par Philippe Brass, guide de haute montagne, puis retour sur le fonctionnement par Guillaume, Guide Haute Montagne Alpes Aventure.

Quelques images avec Jean-Luc, Guide Haute Montagne de l’équipe Alpes Aventure également, lors de nos premiers essai en situation de l’Escaper dans une petite cascade du Haut Val Durance dans les Hautes Alpes.

L’Escaper Beal, pas à pas en photos.

Des images mieux que des mots

Même remarque que pour la vidéo, des images expliquent souvent bien mieux qu’un long discours. Essayez le système au sol en attachant l’EScvaper à un mur ou un arbre, puis essayez le en situation non critique, en entrainement, en école d’escalade par exemple. Vous prendrez peu à peu vos marques avec le processus pour bien le maitriser !

Prenez confiance dans l’Escaper

Nous avons de notre coté, par exemple, bien écouté les conseils de Philippe Brass, puis nous avons fait ces essais chez nous. Puis dans une petite cascade de glace facile sans stress, nous sommes descendus en rappel avec ce procédé. Nous avions en secours un second brin de corde dans le sac en cas d’incompréhension en situation, et pour diminuer notre stress ou notre engagement mental pour une première fois.

Recommandations

Attention, notre expérience nous a fait prendre conscience que lorsque l’on tire le brin de rappel, on ne sait jamais quand le système va décrocher. Il faut tirer environ une dizaine de fois dessus. Lorsque le système décroche, la personne qui tire est projetée en arrière car elle tire fort, et elle tombe à la renverse parfois. Donc, si vous n’êtes pas au sol mais en paroi, même sur une vire large, soyez toujours contre assuré.

Important. L’Escaper est un système à utiliser au sein d’une cordée. Il est donc impératif que le premier descendu « teste » le système afin de savoir si rien ne gène la mise en place du processus de décrochage et surtout que rien n’absorbe l’élasticité de la corde, nécessaire pour donner les a-coups. Bien sûr vous pouvez l’utiliser seul mais il n y a plus aucune possibilité de vérifier que tout se passe bien avant de lancer le décrochage.

Cliquez sur l’une des photos ci-dessous, si possible la première, et suivez le pas à pas avec commentaires. Pour tout comprendre commencez par la photo N° 1 et allez au bout de la galerie photo.

Pour quelles situations ?

On n’utilise pas l’Escaper pour descendre en rappels une grande voie dans laquelle on sait à l’avance qu’il va falloir enchainer 5 ou 6 rappels.

Par contre en ski de rando ou en freeride, quand il va falloir sécuriser une entrée de couloir et que l’on ne veut pas porter deux brins de 60 mètres, c’est idéal.

En montagne vous faites une traversée glaciaire relativement facile et vous savez que vous allez rencontrer un rappel de 50 mètres dans le semaine : vous n’allez pas transporter deux brins de 50 mètres !

En escalade vous faites une voie dans laquelle un brin simple est plus pratique est suffisant. Au sommet seulement un ou deux rappels sont nécessaires, prenez votre Escaper !

ATTENTION : L’utilisation de matériel, de techniques d’escalade et d’alpinisme, demande des connaissances techniques et un apprentissage poussé avant utilisation. Vous utilisez ce matériel sous votre entière responsabilité.

Beal partenaire Alpes Aventure