Ascension du Grand Paradis avec Alpes Aventure

Le Grand Paradis, du 18 au 20 juillet 2018

Le Grand Paradis

Le Grand Paradis est un sommet de 4000 mètres, plutôt facile mais demandant une bonne conditions physique. Il faut gravir 1300 mètres de dénivelée depuis le refuge Vittorio Emanuele pour toucher la cime ! L’ascension du Grand Paradis par la voie normale est dépourvue de dangers objectifs majeurs, c’est donc une façon confortable moralement pour aborder la haute montagne.

SÉJOUR ASSOCIE

 

Dans cet article Le Grand Paradis

Présentation – Lieu – Alpinistes – Encadrement -Téléchargement – Jour par Jour – Album photo – Vidéos Grand Paradis – Partage réseaux sociaux – Commentaires

Lieu

Massif du Grand Paradis, Val d’Aoste, Italie.

Alpinistes :

  • Quentin
  • Clément
  • Maxime
  • Gilles
  • Thomas
  • Simon

Encadrement :

  • Guillaume CHRISTIAN
  • Jean-Luc FIGUIER

Téléchargement

Vous avez participé à ce séjour Grand Paradis. Vous pouvez télécharger les photos en Haute Définition :

Saisissez votre code personnalisé :

 

 

Mercredi 18 juillet 2018

Pont Breuil

Notre rendez vous est au fond du Valsavaranche, au hameau de Pont-Breuil, terminus de la route carrossable.
Il y a là quelques maisons valdôtaines aux toits de lauzes, un petit hotel avec un restaurant, et un camping. Bien peu de choses finalement, et surtout tout autour, beaucoup de montagnes et le Grand Paradis qui domine. Mais lui il faut l’imaginer car il est caché par les premiers rochers qui surplombent le village.

Au restaurant nous prenons contact, devant un plat bien italien avant un petit café. Les sacs sont préparés ensemble, avec les conseils des guides Alpes Aventure. Ensuite, il suffit de marcher !

Rifugio Vittorio Emanuele

Nous montons au refuge Vittorio Emanuele, par un beau sentier pavé dans un bois de mélèzes. Puis nous trouvons les alpages, et enfin le monde minéral de la haute montagne avec les glaciers et le refuge qui est là.

Notre après midi se termine autour du refuge, avec la découverte de la marche encordée, pour préparer la montée sur le glacier et la petite escalade terminale du Grand Paradis prévue dés demain. En effectif il y a un petit risque météo pour vendredi que nous ne voulons pas engager.

Jeudi 19 juillet 2018

Le Grand Paradis

Le départ se fait de nuit, mais le jour se lève encore vite au mois de juillet. Les conditions sont encore excellentes cette année, il y a de la neige dans le premier vallon comme il y en avant 20 ans auparavant. La montée est donc directe, rapide, et confortable !

Les crampons sont mis donc rapidement, il y a une petite couche de grésil sur la neige déposée cette nuit par un magistral orage venu de nulle part qui a surpris tout le monde. Désormais le ciel est d’un bleu à faire pâlir !

La première montée est raide et froide. Nous débouchons vers le soleil que trés haut, vers le dos d’une, et c’est une des caractéristiques de cette ascension du Grand Paradis, elle est plutôt froide en début de journée avant que le soleil ne tourne vers le sud.

Les derniers rochers sont là, devant nous, et il faut bien, comme souvent, se frayer un passage sur la dernière vire pour croiser d’autres cordées pour atteindre le sommet et la madone qui est fidèle au rendez vous à 4061 m !

Pour la descente nous décidons de faire une mini traversée et de descendre par le haut du Glacier de Lavecciau. Vers 3400 mètres nous sortons du glacier pour retrouver l’itinéraire que l’on emprunte depuis Vittorio Emanuele lorsque le passage direct n’est plus enneigé. Il reste là encore d cela neige, et c’est confortable. Il n’y a personne, le passage est panoramique et nous réserve un surprise. Nous rencontrons un véritable troupeau de bouquetins placides que nous contournons doucement pour ne pas les déplacer car ils ont vraiment l’air bien là où ils sont. En tout cas c’est un régal pour nous.

Le refuge n’est plus très loin ensuite, et nous voici au soleil en terrasse pour savourer cette belle journée !

Vendredi 20 juillet 2018

La Tresenta

L’équipe est encore bien en forme ce matin, malgré la grosse journée d’hier. Nous partons donc, de nuit à nouveau, vers un beau sommet de 3608 m, la Tresenta.

Il reste de la neige, et c’est bien agréable. Nous mettons les crampons pour gravir les pentes raides de la Tresenta, avec une fréquentation bien moindre qu’hier, c’est un plaisir bien différent. Il y atout au plus 3 à 4 cordées sur ce sommet aujourd’hui, et on ne se marche pas dessus.

Une belle pause au sommet, puis nous entamons la descente vers le refuge, puis rapidement vers Pont Breuil car il y a tout de même quelques pieds à soigner après ces trois journées !

Bravo à tous pour cette première expérience, et sans doute à bientôt pour de nouvelles aventures !

Album Photo

Videos le Grand Paradis

Montée au refuge Vittorio Emanuele

Ascension du Grand Paradis

Ascension de la Tresenta

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.