Ascension du Mont Blanc avec Alpes Aventure

Mont Blanc, 25 juin au 1° juillet 2018

Classé dans : Haute Montagne, Mont Blanc | 0

Le Mont Blanc

Après trois journées de préparation technique et d’acclimatation à l’altitude, Sylvie, Damien et Jean Yves ont pu accomplir leur rêve en gravissant le Mont Blanc; Une trés belle semaine, avec une météo parfaite, pour une bien belle réussite.

SÉJOUR ASSOCIE

 

Dans cet article Ascension du Mont Blanc

Présentation – Lieu – Alpinistes – Encadrement -Téléchargement – Jour par Jour – Album photo – Vidéo Préparation et ascension du Mont Blanc – Partage réseaux sociaux – Commentaires

Lieu

Massif du Mont Blanc, Haute Savoie, France et Valais, Suisse.

Alpinistes :

  • Sylvie
  • Damien
  • Jean-Yves

Encadrement :

  • François LACOUR
  • Jean Luc FIGUIER

Téléchargement

Vous avez participé à ce séjour Mont Blanc. Vous pouvez télécharger les photos en Haute Définition :

Saisissez votre code personnalisé :

 

 

Lundi 25 juin 2018

Hotel Olympique

Le rendez vous se fait à Chamonix, car l’équipe à besoin d’essayer les chaussures de location. Tout le monde retrouve donc François au magasin, en compagnie d’un second groupe qui part vers les 4000 du Mont Rose avec Guillaume.

Tout le monde se souhaite donc succès et beau temps, avant de partir chacun dans sa direction.

Le séjour se transporte donc au village du Tour à l’hotel Olympique qui est un peu notre camp de base pour le Mont Blanc. Briefing donc, matériel, déroulé de la semaine, préparation du sac à dos : ni trop…ni trop peu ! Et coté météo, cela se présente plutôt bien. Une première soirée de mise en place, après laquelle chacun peu s’installer dans son projet d’ascension du Mont Blanc.

Mardi 26 juin 2018

Le Glacier du Tour

Les remontées mécaniques de Charamillon- Col de Balme permettent de gagner rapidement d l’altitude en ce début de séjour. La vue sur le Mont Blanc au sommet du télésiège est magnifique.
Pour atteindre le glacier du Tour, il faut environ une heure trente de marche, et peu à peu nous rentrons dans le monde de l’altitude.

L’objectif de la journée est une école de glace pour se familiariser avec les crampons, le piolet, la corde, et la marche sur un glacier.

Les exercices sont forcément difficiles, car « qui peut le plus peut le moins », et chacun sera d’autant plus à l’aise sur la neige en altitude que les techniques auront été assimilées pour progresser sur de la glace !

Tout le monde s’en sort bien et nous filons vers le refuge Albert 1° après cette bonne session sur le glacier.

Le refuge Albert 1°

Le refuge Albert 1°, est ainsi nommé car le roi des belges, alpiniste, Albert 1°, a aidé à la construction du refuge. Nous passons un moment au soleil à profiter de l’éclairage sur le glacier tout proche, avant de gouter au repas de ce confortable refuge, puis de filer sous la couette pour préparer la journée de demain en se reposant !

Mercredi 27 juin 2018

La Petite Fourche

En montagne, nous partons tôt. Pour profiter du froid qui durcit la neige, plus agréable à marcher, pour ne pas avoir trop chaud au soleil, et pour avoir une marge de sécurité. Il faut donc partir dés le lever du jour, vers 5 heures, pour gravir la Petite Fourche.

Nous marchons bien, et nous sommes au sommet rapidement. Chacun a bien assimilé l’école de glace et la dernière pente raide de la Petite fourche ne pose pas de problème.

La descente du Col Blanc demande toujours un peu de technique de corde, et nous mettons en place le rappel miracle découvert la veille sur le glacier du Tour !

La Cabane de Trient

Après les péripéties de la rimaie du Col Blanc, et après un détour pour une pause ensoleillée à la fenêtre de Saleina, nous continuons notre marche vers le refuge de Trient. 450 mètres plus haut en altitude que le refuge Albert 1°, il va permettre de bien finaliser cette acclimatation à l’altitude.

Jeudi 28 juin 2018

L’Aiguille du Tour

Pour revenir de Suisse, où est situé le refuge de Trient, vers la France coté Chamonix, nous gravissons au passage l’Aiguille du Tour, 3542 m. Il y a un peu plus de rocher que la veille à la Petite Fourche. Cela prépare bien à la future remontée de l’arête du Gouter qui est prévue samedi si tout va bien coté météo, sur la route du Mont Blanc.

Une petite frayeur pour Sylvie qui se tord un peu le pouce dans les rochers, mais rien ne semble compromettre aujourd’hui la suite du séjour.

Il ne reste donc plus qu’à descendre, prudemment mais le coeur léger, vers le refuge Albert 1° puis le village du Tour pour boucler la boucle, avec les remontées mécaniques, et donc retrouver notre point de départ pour un repos mérité.

Vendredi 29 juin 2018

Le Téléphérique des Houches – Bellevue

La première étape de l’ascension est motorisée ! Nous empruntons le téléphérique de Bellevue pour monter vers la ligne de train du Tramway du Mont Blanc, qui part du Fayet dans la vallée. Tout cela en compagnie de Jean Luc, qui nous rejoint ce matin pour la partie finale de la semaine, l’ascension du Mont Blanc.

Nous prenons le train donc après le téléphérique, pour une courte section puisque la ligne est encore en travaux cette année dans sa dernière partie qui conduit au Nid d’Aigle, et ceci jusque vers le 6 juillet.

Le Refuge de Tête Rousse

Nous continuons donc à pied à partir du Col du Mont Lachat, vers le Nid d’Aigle. Le sentier continue ensuite vers la cabane des Rognes, et nous trouvons la neige. Le refuge du Gouter où nous serons demain est visible, mais ceci de Tête Rousse est masqué. Nous le découvrons que au derniers instants de la montée, et nous y posons nos sacs pour la nuit, avant la grande ascension du lendemain : De 3167 m à 4810 m, en passant par le refuge du Gouter.

Samedi 30 juin 2018

Montée au refuge du Gouter

la première étape de l’ascension du Mont Blanc depuis le refuge de Tête Rousse, c’est la remontée de l’arête de l’aiguille du Gouter. Le Mont Blanc n’est donc pas blanc comme neige au départ, et il faut accepter de gravir ces rochers entre 5 et 7 heure du matin pour arriver au refuge du Gouter.

Le Refuge du Gouter

C’est une section peu facile mais qui fait rapidement gagner de l’altitude, et la pause au refuge du Gouter est un bon plan de repos. Sylvie apprécie ! Petit déjeuner au chaud, thé, café, brioche, c’est une pause qui nous fait du bien.

Ascension du Mont Blanc

La suite, c’est tout en neige. Attention, c’est parfois raide, mais finit les rochers. Les deux cordées que nous formons progressent à peu de distance, Damien et Jean Yves avec Jean Luc, Sylvie avec François.

Il y a la pause au Dome du Goûter où nous découvrons enfin cette partie finale de l’ascension, cachée depuis les Couches hier ! Puis l’arrêt au refuge Vallot, où nous posons les bâtons. L’arête devient plus raide, plus étroite, et c’est le moment de sortir le piolet et la technique !

A partir d’ici, tout n’est plus qu’affaire de patience, d’abnégation et de persévérance. Pas après pas, nous montons vers le sommet.

Chance, les conditions sont clémentes, il fait beau, chaud, sans vent. Le sommet est bientôt là, c’est encore dur mais nous y arrivons finalement tous, et fêtons cela ensemble sur le toit des Alpes. Bravo ! Au sommet l’air est calme, il fait chaud, et nous profitons tous d’une pause au soleil, avec nos casquettes et nos bobs ! C’est la plage ….

Soirée au refuge du Gouter

Il ne reste plus qu’à descendre au refuge du Gouter. Profiter de ces moments, de cette descente qui nous éloigne du sommet, qui crée des souvenirs. Et profiter calmement de ce beau refuge du Gouter d’où les couchers de soleil sont magnifiques !

Dimanche 1° juillet 2018

Le Mont Blanc, c’est une ascension terminée quand la descente est achevée ! Comme toutes les ascensions en montagne, elle obéit aux mêmes règles. Il nous faut donc garder de la vigilance ce matin, pour redescendre l’arête du Gouter, traverser ce fameux couloir avec son câble, retrouver le sentier, le Nid d’Aigle. Lentement il fait plus chaud, les fleurs reprennent leurs droits, avec les bruits de la vie de la vallée.

Nous descendons à pied jusqu’à Bellevue sans attendre le train qui fonctionne en horaires restreints à cause des travaux. Et aux Houches nous pouvons ainsi nous libérer devant un bon repas, avec le sentiments d’avoir accomplit une belle semaine. Chacun a réalisé son rêve. Bravo à tous pour cette réussite !

Album Photo

Videos de l’Ascension du Mont Blanc

Préparation de l’Ascension du Mont Blanc

Ascension du Mont Blanc

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.