Ski de Randonnée de La Grave à Névache, 3 au 8 avril 2022

Guillaume Christian Le 14 avril

Traversée de La Grave à Névache, un raid original et technique au coeur des Hautes Alpes avec quelques virages en Savoie, tout en beauté.

Encadrement :

Guillaume

Participants :

  • Michel
  • Sylvain

Massif :

Clarée-Cerces-Thabor

dimanche, 3 avril 2022 :

Nous nous retrouvons à La Grave, pour rejoindre le village des Hieres en voiture.
La montée au refuge du Goléon débute ici. Mais ce n’est que bien au-dessus du hameau de Valfroide que nous pouvons mettre les skis au pieds, l’ambiance est toujours bien sèche cette année, partout.
Le temps est froid mais dans ce vallon de montée au refuge du Goléon il fait vraiment bien chaud.
Heureusement au refuge l’ambiance est bien plus fraiche, le paysage a revêtu son manteau blanc et l’accueil de Myrtille et Olivier est à la hauteur dans ce beau refuge du Goléon. Tout commence bien.

lundi, 4 avril 2022 :

Première journée en aller - retour depuis le refuge, pour se mettre en jambes tranquillement. Nous partons pour le Goléon dans une solitude incroyable. Grand beau et grand froid sont au programme. La distance est longue, le Goléon n’est pas à coté ! L’arête du Goléon est bien sèche, aucun accès à l’arête n’est praticable pour court-circuiter l’ascension. Nous nous arrêtons donc à 3200 metres à l’extrémité ouest de celle-ci, sans aller au sommet, ce qui prendrait sans doute deux heures aller-retour tant elle est rocheuse et déneigée.
La descente est trés bonne, alternance de poudre et de neige de printemps. Nous remontons vers le Cruq des Aiguilles pour ne pas se faire le grand plat du Lac du Goléon, et l’arrivée au refuge se fait par les haut en glissant ! Superbe.

mardi, 5 avril 2022 :

Première journée de traversée vers Névache. Nous passons du refuge du Goléon au refuge du Galibier. plusieurs passages, tous techniques, permettent d passer du Refuge du Goléon au versant Savoie du Massif. Nous optons pour le Col du Goléon. La montée est raide et exigeante, conversion dans le raide et neige dure qui heureusement dans le haut devient plus souple et marque un peu la trace. Mais la pente terminale avoisine quand même 40°.
Au sommet s’offre à nous la belle combe du Goléon. Encore une journée déserte, on finit par s’habituer et peut être considérer cela comme normal de skier dans une montagne qui nous est présentée pour nous seuls.
A la Lauzette nous remettons les peaux de phoque pour rejoindre le col du Galibier. Nous tentons un itinéraire pour trouver dans ce dédale de pentes pièges un passage peu exposé aux risques dans des micro reliefs assez toirmetés. Nous faisons un passage dans les Gypsieres, très esthétiques mais pas très optimales coté trace directe. Le paysage est magnifique cependant !
Au col du Galibier nous retrouvons la vue coté sud, le Mont Viso au loin, et un hébergement complètement atypique coté Hautes-Alpes !

mercredi, 6 avril 2022 :

La traversée continue ! Nous remontrons au col du Galibier, puis en face nord sous le Pic du Grand Galibier nous suivons de belles combes et pentes de neige froide jusqu’au Pont de la Valoirette.
Nous remontons vers le Seuil des Rocailles, mais en fait il est agréable de penser que nous pourrions tenter une pente raide vers les Rochers Marions. Nous allons donc au Col des Cerces par son versant sud, puis nous continuons à la crête des Rochers Marions juste au sud de la Pointe des Blanchets pour skier un beau couloir versant nord-est au dessus de la Combre de Riou Blanc.
Dans la combe une petite remontée à pied et voilà bouclé le Tour du pain de Sucre. Il n’y a plus qu’à descendre au Pont du Moutet pour rejoindre le refuge de Laval. Quelle journée !

jeudi, 7 avril 2022 :

Nous renouons aujourd’hui avec le concept léger de l’aller-retour. Point d’appui, le refuge de Laval. Nous partons assez tôt malgré la météo annoncée plus que moyenne. En fait le temps se dégage assez vite contre toute attente, perturbant nos plans : nous allons à la pente est de la Pointe des Cerces, par le Tour de Moutouze et le Lac des Beraudes.
Dans les dernier mètres de la pente est à 3000 mètres la température est vraiment élevée et la neige devient limite. Donc pas de sommet, dés la crête atteinte nous ne perdons pas de temps et entamons nos premiers virages dans le 40°.
Nous finissons par le Tour de la Crête de Moutouze depuis le lac Sorcier, et voila quand même une autre superbe journée.

vendredi, 8 avril 2022 :

Ce matin éclaircies annoncées. Nous les cherchons encore. Nous abandonnons vite le projet du Lac Rouge et de la crête de Casse Blanche. Objectif est pris de rejoindre le refuge du Chardonnet par la montagne des Travers. Il fait mauvais, il neige encore parés une nuit perturbée, et à l’Auront nous préférons descendre vers le fond de vallée. En bas il pleut, et nous écourtons la journée en descendant à Névache où le camion Alpes Aventure nous attends à la chapelle Saint Anne.

Belles semaine, traversée originale, merci pour la confiance de Sylvain et Michel pour cette traversée hors sentiers battus !

Toutes les Photos en Haute Définition :

https://photos.app.goo.gl/joAbhWUaf3hcK18E9

Vidéos :

Url du cloud: double-clic pour ajouter l'URL Mot de passe du cloud: double-clic pour ajouter le passe