Ski à Andermatt avec Alpes Aventure

Ski Arena Andermatt Sedrun, Freerando suisse du 2 au 8 février 2020

Classé dans : Ski Andermatt | 0

Ski Arena Andermatt Sedrun

Ski Arena Andermatt Sedrun, c’est un domaine skiable en pleine expansion. Relié depuis 2020 à Disentis, le domaine skiable de Andermatt Sedrun Ski Arena s’étends sur deux cantons suisses : Uri et les Grisons (Graubunden). C’est le coeur de la suisse, les Alpes Uranaises et les Grisons occidentaux, et l’endroit manque rarement de neige !

Le domaine skiable de Andermatt

Dans cet article Ski Arena Andermatt Sedrun

Présentation – Lieu – Skieurs – Encadrement -Téléchargement – Jour par Jour – Album photo – Vidéos Ski Arena Andermatt Sedrun Freerando – Partage réseaux sociaux – Commentaires

Lieu

Andermatt Sedrun Ski Arena, Uri et Grisons, Suisse.

Skieurs :

  • Anne-Françoise
  • Daniel
  • Frédéric
  • Sebastian

Encadrement :

  • Guillaume CHRISTIAN

Téléchargement

Vous avez participé à ce séjour Freerando Ski Arena Andermatt Sedrun en Suisse. Vous pouvez télécharger les photos en Haute Définition :

Saisissez votre code personnalisé :

 

 

Dimanche 2 février 2020

Hotel Sonne à Andermatt

C’est un des plus vieux hôtels de Andermatt. Vielle bâtisse en bois, elle nous accueille avec une équipe attentionnée. Tout commence bien !

Lundi 3 février 2020

Nästchen

Il fait bien mauvais pour commencer ce séjour. le vent souffle fort et la quasi totalité du domaine est fermée. Nous skions un peu à Nästchen, mais bien vite cela nous parait trop petit. Direction donc Oberalppass.

Oberalpass

Un des avantage de ce secteur, c’est d’offrir un accès au col « Oberalppass » grâce au train. Le train n’est pas sujet aux problèmes de vent. Au col tout est désert, nous pensions trouver un restaurant ouvert pour déjeuner, mais rien ! Nous grignotons donc nos vivres de courses à l’abri, avant de chausser les peaux de phoque. En complément de la recherche DVA du matin, voici une journée pédagogique. Nous montons vers Calmut, en découvrant ou révisant les subtilités de la peau de phoque. Mise en place, couteaux, pas tournants et conversions. les conditions météo sont toutefois déplorables, et la pluie monte au dessus de 2200 mètres….

Nous redescendons ensuite trouver le col et faire une dernière descente avant d retrouver la chaleur de notre cher hotel Sonne !

Mardi 4 février 2020

Hospental

Pas mieux ce matin, voire pire. Absolument rien ne fonctionne ! Le vent souffle en tempête ce matin. Nous allons en bus à Hospental, village proche de Andermatt. Nous remontons un moment la route du Saint Gothard, fermée pour l’hiver,  en peaux de phoque, Puis nous filons sur la crête du Winterhorn, bien protégée des avalanches. Mais absolument pas protégée du vent.

Nous croisons un autre groupe bien avisé de venir s’abriter ici. La descente n’est pas exceptionnelle mais nous trouvons quelques taches de poudre entre les plaques dégarnies par le vent.

Gutsch

L’après midi nous montons en train vers Nätschen. Ici le seul choix reste de rechausser les peaux de phoques. Nous montons vers Gutsch dans un épais brouillard. Nous profitons cependant des balises de bord de piste pour apprécier le relief. Et c’est finalement une belle descente qui s’offre à nous, avec une belle poudre déposée tout au long de cette journée qui peu à peu se rafraîchit, avec la neige qui tombe au village de Andermatt.

Mercredi 5 février 2020

Gurschenalp

Nous débutons la journée coté Gemsstock. Le vent à bien décapé le secteur et il n’est pas facile dans le brouillard encore présent de trouver de bonnes traces.

Nätschen

Le vent a fait des dégâts de ce coté aussi. Les remontées mécaniques n’ouvrent que doucement, peu à peu. Nous montons à Nätschen faire une belle rotation, d’autant plus que le soleil apparait enfin. La neige est bonne, dommage que les remontées ne soient pas plus ouvertes. Nous arrivons toutefois à faire quelques premières traces.

Gurschenalp

L’après midi nous remontons à Gurschenalp qui est la station intermédiaire du téléphérique du Gemsstock. La neige est irreguliere mais nous trouvons de belles sections de poudre, et le temps se dégage franchement c’est très agréable ! Nous terminons par un bel itinéraire un peu à l’écart à droite du Gurschenbach. Pas mal du tout ! Voila une belle journée !

Jeudi 6 février 2020

Gutsch

Grand beau, plus de vent. Les remontées ouvrent, nous allons rayer les faces de Gutsch. Pentes douces, espaces, pas trop de monde, tout est là pour se faire plaisir !

Strahlgand

Nous poussons un peu plus à l’est au fur et à mesure des ouvertures et c’est toujours aussi bon ! Nous descendons sous les remontées jusqu’à Schöni. Un petit coup de peaux de phoques à l’horizontale sur l’autre rive du torrent et nous voilà à Graben. Suit une belle descente (et premières traces encore !).

Felsental

Enfin le Gemsstock ouvre aujourd’hui. Aprés un petit repas au restaurant Sterne à Andermatt nous remontons vers donc coté nord, jusqu’au Gemsstock. Et voici un beau hors pistes qui mène jusqu’en vallée, le Felsental, 1600 mètres de descente, c’est fantastique ! Belle fin de journée.

Vendredi 7 février 2020

Gemsstock

Nous commençons cette journée par une montée en téléphérique au Gemsstock à 2961 metres. Il fait grand beau, une belle et grande journée se prépare.

Gafalenlücke

Aprés une première petite descente, nous effectuons une courte remontée à la Gafalenlücke. Lücke, c’est ici le petit col, le passage. Nous changeons donc de versant.

Rothorn

Sur l’autre versant, plutôt que de descendre, nous continuons notre montée car une belle combe bien enneigée nous tends les bras. nous allons au Rothorn, sur son antécime sud. Une dernière conversion récalcitrante et voici le sommet. Le panorama est extraordinaire, du Rheinwaldhorn (source du Rhin) au Dammastock (source du Rhône) et jusqu’au Mont Rose.

La descente est excellente comme nous le pressentions. nous filons au replat à 2405 m coté ouest. Puis nous remettons les peaux de phoque.

Guspislücke

400 mètres à monter jusqu’à la Guspislücke, dans une neige pas exaltante, font réfléchir. Il faut arriver au col, et regarder de l’autre coté. Abrité du vent, le versant est si il n’est pas trop chargé, offrira une superbe descente.

Au col, constat favorable. Ce n’est pas chargé, la première pente du col n’est pas raide sur 40 metres et derrière les belles pentes nous invitent au ski. Et cela sera poudre sur 800 metres !

Unteralp

Bien sûr, la contrepartie de ces descente coté sud est du Gemsstock, c’est le retour. Après le refuge Vermigel, la vallée est longue et peu inclinée, il faut donc prendre son mal en patience car c’est bien long. Mais c’est si beau, le haut est si grand, que la peine en vaut vraiment le coup ! Difficile de terminer un séjour par une journée plus sauvage !

Samedi 8 février 2020

Dernier matin à l’hotel Sonne, c’est le retour. Andermatt nous a offert du bon et du moins bon, mais il ya eu du ski chaque jour, et la météo fait partie du jeu. Bravo à l’équipe pour l’enthousiasme et la bonne humeur !

Album Photo

Videos Ski Arena Andermatt Sedrun

Ski à Andermatt, avec peaux de phoques à l’Oberalppass

Randonnée à Ski à Hospental, 4 février 2020

Ski Hors Pistes à Nätschen et Gurschenalp, 5 février 2020

Gutsch et Gemsstock, 6 février 2020

Gemsstock, 7 février 2020

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.