coronavirus covid-19

Coronavirus – Informations Alpes Aventure

Classé dans : Information | 0

Coronavirus

Coronavirus : le virus Covid-19 appartient à la catégorie des Coronavirus. Il a donné par sa dissémination naissance à une pandémie, donc une épidémie de grande ampleur. Tout le monde peut être touché, et le monde de la montagne n’est pas épargné.

Qu’est ce qu’une pandémie ? C’est une épidémie au niveau mondiale, ou à défaut sur une surface internationale, et qui est remarquable par son ampleur.

Confinement Covid-19 : 45 jours de confinement.

Le gouvernement français a prononcé un avis de confinement de 15 jours le 16 mars 2020. Ce confinement a été prolongé de 15 jours, décision prise le 27 mars 2020. Le confinement est donc prolongé jusqu’au 15 avril 2020. Il y a de forte présomptions que cette période subisse des extensions, par conséquent portant le confinement à 45 jours, au minimum. Cela mène donc au 1° mai 2020.

Quelles conséquences en montagne ?

Le confinement suite à l’épidémie de Coronavirus nous recommande de ne pas sortir de chez nous. Il est donc, par conséquent, fortement déconseillé d’aller en montagne, cela engendrant un déplacement.

En effet en montagne on ne craint pas grand chose si l’on est seul, mais il faut se déplacer pour y aller et potentiellement rencontrer d’autres personnes. de plus aller en montagne seul n’est pas reconnu comme un acte prudent, pour des raisons faciles à comprendre.

Aller en montagne faire du ski malgré l’épidémie de Coronavirus ?

Vous habitez peut être au pied des sommets, mais peut être allez vous vous déplacer. Il s’agit de penser aux autres et pas simplement à vous. Si n’êtes pas contaminé, vous allez potentiellement l’être en allant loin de chez vous et en rencontrant d’autres personnes, et ainsi ramener le virus dans votre entourage. Et contaminer des personnes à risques.

Coronavirus + montagne = danger…pour les autres !

En montagne, vous prenez des risques. Pas plus qu’ailleurs ?

Sans aucun doutes, le plus souvent pas plus qu’ailleurs ! Mais alors, pour quoi le coronavirus et la montagne ne font ils pas bon ménage ?

Dans la vie « de tous les jours », c’est à dire aller dans votre épicerie acheter à manger, passer à la pharmacie renouveler une ordonnance, vous ne courrez que peu de risques physiques et surtout ce sont des déplacements nécessaires. Skier en montagne (nous parlons de ski de randonnée) expose un peu plus aux risques. Mais le probleme est indirect.

Saturation des lits en milieux hospitalier due à la contamination par le Covid-19

Il peut y avoir, il y a déjà parfois, une saturation des lits et du personnel hospitalier. Nous exposer par une pratique de loisirs à un accident, qui n’arrive pas qu’aux autres, n’est pas louable. En effet, si vous êtes admis à l’hôpital pour soins suite à un accident de montagne, vous occupez potentiellement un lit destiné à un malade infesté par le Covid-19.

Ski de randonnée avec un guide de haute et Coronavirus : mauvaise pioche ?

Situation generale

Il est donc totalement déconseillé de solliciter les services d’un guide de haute montagne pour pratiquer le ski de randonnée ce printemps. Le syndicat national des guides de montagne (SNGM) a recommandé de stopper la pratique professionnelle des guides de haute montagne, déjà  avant l’annonce de confinement, dans le but d’enrayer l’épidémie de Coronavirus. Un guide ne vous protège absolument pas d’une chute à skis pare exemple, qui pourrait entrainer un déplacement d’une équipe de secours en hélicoptère. dans l’hélicoptère il y aura un médecin urgentiste qui n’assurera pas sa mission à l’hôpital Et peut être occuperez vous un lit à l’hôpital..

S’exposer à un secours en montagne mobilise les secouristes, les urgentistes, et le personnel de l’hôpital. Vous occuperez peut être un lit potentiellement destiné à un malade atteint par le virus du Coronavirus, le Covid-19.

Les refuges de haute montagne et le Coronavirus

Les refuges de haute et moyenne montagne sont tous non gardés actuellement jusqu’à la fin du confinement au moins ! Car certains ne vont ouvrir à nouveau que pour le début de la saison d’été, entre fin mai et mi juin 2020.

Les refuges disposant d’un local d’hiver pour les périodes de non gardiennage permettent d’y passer la nuit. Mais il n’est pas conseillé d’aller en montagne ce printemps, voir l’explication plus haut !

Coronavirus et ski de randonnée chez Alpes Aventure

Voici notre position :

Nous annulons tous nos séjours de ski de randonnée.

Seul un hypothétique assouplissement des mesures prises pourrait rétablir les séjours, avant le 1° mai, assouplissement compatible avec :

-La sécurité de nos participants et de la population en terme de contamination et dissémination du virus.
-La baisse de la pression sur le domaine hospitalier
-La réglementation
-La couverture de nos participants par les assurances
-La couverture de Alpes Aventure et des guides encadrant les séjours par leurs responsabilités civiles respectives.

La Montagne avec Alpes Aventure

La situation devrait être rétablie au début du mois de mai. La saison de ski de randonnée aurait été donc annulée en quasi intégralité pour le printemps.

Tous les séjours de l’été sont pour le moment maintenus et ouverts à la reservation. Il y a toute raisons d’espérer que dans trois mois la situation sera revenue vers une normalité compatible avec la pratique de la montagne. Nous ne fermons donc aucune reservation. Les participants inscrits ont la garantie d’un remboursement total des sommes engagés en cas d’annulation de notre fait pour raisons sanitaires. Nous vous invitons donc à vous inscrire sans problèmes à ces séjours sans risques pour vous en cas d’annulation due à la pandémie !

Il est bien sûr normal que toute annulation anticipée de la part des participants sur des simples doutes ou peurs ne sauraient être des raisons valables pour voir un remboursement intégral des sommes engagés de la part de Alpes Aventure. Nos conditions de vente seraient donc appliquées pour annulation du fait d’un participant.

Important. Si vous vous êtes inscrit ou si vous inscrivez après le 11 mars 2020, lisez le PDF accessible via le lien suivant : 

logo acrobat alpes aventure

 

 

 

 

 

Quels séjours en été avec Alpes Aventure ?

Débutants en alpinisme ou alpinistes qui ne cherchent un séjour de difficulté raisonnable

Pour bien débuter en alpinisme :
La Roche Faurio, Initiation en alpinisme.

Les plus grands glaciers des Alpes version randonnée glaciaire :
La Haute Route de l’Oberland

Le Mont Viso, la montagne sacrée des italiens, source du Po.
Le Tour et l’ascension du Mont Viso

Le Grand Paradis, aboutissement d’une semaine de haute montagne trés authentique
Un p’tit coin de Grand Paradis

Le Toit des Alpes sur un séjour long et initiatique
Le Mont Blanc Voie Normale

Confirmés en alpinisme

Une alternative à la voie normale française, plus longue, plus technique mais moins fréquentée.
Le Mont Blanc par les Aiguilles Grises, voie normale italienne

Le Toit des Alpes
Le Mont Blanc Voie Normale

Le Grand Paradis au terme d’une véritable semaine de montagne, bien loin d’un séjour « expéditif » !
Un p’tit coin de Grand Paradis

La Plus belle arête du Mont Viso !
Le Mont Viso arête Est

Une traversée inédite et pure « alpes aventure »
Haute Route La Grave Briançon

Plus sauvage vous ne trouverez pas. Technique et motivant
Haute Route des Bans

La Meije et deux de ses sommets
La Meije – Meije Orientale et Doigt de Dieu

Escalades classiques en haute montagne au mois d’aout.
Trilogie du Glacier Blanc

Au sommet du massif des Ecrins, vous êtes à plus de 4000 mètres !
La Barre des Ecrins

Un « 4000 » par jour jusqu’au Mont Rose, sommet italien.
Les 4000 du Mont Rose

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.