Ascension de la Meije Orientale avec Alpes Aventure

La Meije, 28 juin au 3 juillet 2020

Classé dans : La Meije | 0

La Meije

La Meije, l’aiguille du midi du village de La Grave ! La Meije, ce sont trois sommets, tous magnifiques et techniques. Le Doigt de Dieu est le plus impressionnant, dominant coté sud le glacier des Etançons de 800 mètres avec son final surplombant. Coté nord c’est une belle course mixte. La Meije orientale permet d econtempler cet index pointé vers le ciel.
Deux sommets à enchainer depuis le mythique refuge d l’Aigle !

 

SÉJOUR ASSOCIE

 

Dans cet article La Meije

Présentation – Lieu – Alpiniste – Encadrement -Téléchargement – Jour par Jour – Album photo – Vidéo Préparation et ascension de la Meije – Partage réseaux sociaux – Commentaires

Lieu

Massif des Ecrins, Hautes Alpes et Isère, France.

Alpiniste :

  • Eric

Encadrement :

  • Guillaume CHRISTIAN

Téléchargement

Vous avez participé à ce séjour Meije. Vous pouvez télécharger les photos en Haute Définition :

Saisissez votre code personnalisé :

 

Lundi 29 juin 2020

Villar d’Arene

Nous nous retrouvons à Villar d’arène pour un programme un peu remanié. En effet nous devions aller au refuge d ela Selle par le Pic de La Grave aujourd’hui, en utilisant le téléphérique pour monter au glacier. Puis demain retour par le couloir sud du Col de la Girose et le Rateau Ouest.

Aujourd’hui le téléphérique est fermé, en exploitation réduite à cause de la crise du Coronavirus. Donc changement de programme.

Eperon de la Route de Roche Robert

Nous allons donc en profiter pour réviser nos classiques en rocher. Ceci afin de préparer l’ascension du Doigt de Dieu. Nous allons grimper à l’Eperon de la Route de Roche Robert. Un éperon de 120 metres environ, qui n’excède pas le 4° degré en escalade. Nous gardons les grosses chaussures d montagne pour bien nous préparer, et plutôt que de descendre par le sentier nous descendons en rappel. C’est complet !

Refuge de Chamoissiere

L’après midi nous montons au refuge de Chamoissiere sur l’Alpe du Villar d’Arène. Un lieu charmant d’où la vue est superbe. Et face à nous, il y a le Pic de Chamoissiere, notre projet pour demain matin.

Mardi 30 juin 2020

Le Couloir de la Baïonnette

Les conditions sont excellentes cette année, avec un hiver bien enneigé, un début juin froid et perturbé qui a ramené de la neige, et ds températures raisonnables. Le couloir de la Baïonnette est encore fréquentable bien que ce soit limite, sans doute la dernière semaine. Nous y allons plein d’envie. Le regel a été excellent.

Le couloir fait 200 mètres après une approche de presque 800 mètre de dénivelée. Un passage rocheux en première longueur oblige à quelques acrobaties, c’est déjà bien sec ! Mais ensuite le couloir est magnifique est s »enchaine bien.

Au sommet la vue est superbe, point central dans ce cirque des sources de la Romanche, face aux Agneaux, au Pic de Neige Cordier, La Grande Ruine, et les Ecrins qui dépassent la tête.

Au sommet une petite arête rocheuse permet de retrouver le petit glacier de la face nord, et nous descendons rapidement vers les alpages , la verdure, et le refuge.

Villar d’Arene

Nous retrouvons Villar d’arène dans l’après midi pour un repos mérité, et la préparation des trois jours à venir.

Mercredi 1° juillet 2020

Le Pont des Brebis

Nous nous levons très tôt car le temps ne devrait pas se maintenir aujourd’hui : averses prévues dés midi, avec forts orages dans l’après midi. La montée au refuge de l’Aigle est longue, il y a 1800 metres de dénivelée.

Nous partons donc du Pont des Brebis à 5 heures ce matin pour assurer le coup.

Montée au refuge de l’Aigle

La montée est longue, mais nous profitons de la fraicheur relative en nous élevant rapidement avant le lever du soleil qui nous rattrape vers 2200 mètres.

Les conditions sont ensuite bonnes, avec beaucoup de neige qui entretient une atmosphère fraiche.

C’est une véritable course en montagne, la neige est raide (40°), une arête rocheuse à remonter demande des précautions et l’encadrement est de rigueur.

Nous assistons à une belle démonstration de secours par l’hélico de la gendarmerie sur l’arête, pour une entorse dans les rochers. L’hélico se pose à trois mètres de nous !

Le Refuge de l’Aigle.

A la fin de l’arête se dessine la vire Amieux, qui permet de rejoindre le glacier. D’ici nous voyons enfin le Doigt de Dieu et la Meije Orientale, et le rocher où se cache le refuge de l’Aigle : nous y sommes bientôt.

Accueil sympathique de Jef, le gardien, et nous profitons du moment pour dormir un peu, et constater que les orages et la pluie attendent 18 heures pour passer à l’action !

Jeudi 2 juillet 2020

La Rimaie du Doigt de Dieu

Il a neigé cette nuit, et le ciel est encore un peu couvert ce matin. Départ de nuit vers le Doigt de Dieu, avec un faible regel mais une sensation de froid désagréable due au vent qui souffle fort.

Nous arrivons à cette fameuse rimaie du Doigt de Dieu, la dernière crevasse avant la pente, qui ne pose pas de problèmes de franchissement en ce moment.Le vent nous a bien refroidit et les premiers rayons du soleil sont les bienvenus.

Le Doigt de Dieu, Pic central de la Meije

La Glace est sous jacente, recouverte de 10 centimètres de vielle neige plus un peu de poudre de la nuit. Les conditions sont bonnes dans cette première longueur, qui devient de plus en plus longue au fur et à mesure que le glacier recule. 50 metres ne suffisent pas atteindre le premier relais sur les rochers.

Les rochers sont enneiges, nous trouvons au-dessus l’arête entièrement blanche pour rejoindre le pied de la grande dalle d’escalade.

Une belle longueur en 3+ nous attends. Elle est couverte de neige de la nuit, nous gardons les crampons, pas facile !Mais le soleil fait vite sont oeuvre, cela fond à vue d’oeil. C’est même inconfortable, le rocher est mouillé, mais il n’ya presque plus de neige à la moitié de la longueur, nous enlevons donc les crampons en cours d’escalade !

Une dernière pente de neige conduit au sommet où nous sommes absolument seuls ! Le rêve, la magie du massif des Ecrins, et sa solitude.

Descente du Doigt de Dieu

La descente fait entièrement partie du jeu au Doigt de Dieu. Il faut redescendre cette pente de neige jusqu’en haut de la Grande Dalle. Puis faire un rappel de trente metres, sur la grande dalle, qui est devenue quasiment sèche.

Puis retrouver après l’arête les deux rappels directs de la pente de glace pur gagner le glacier. Nous gardons de la prudence et un encordement long sur le glacier, et voici le refuge. Bravo !

Vendredi 3 juillet 2020

La Meije Orientale

Le temps s’est calmé, il y a moins de vent ce matin, malgré les averses du soir, que nous avons subit jusque dans la nuit. Le regel est plus fort, le ciel est limpide, une belle journée se prépare.

Nous finissons en apothéose avec la Meije Orientale. Les top conditions de ce début d’été permettent de faire un accès direct à l’arête en trois belles longueurs. Puis le parcourent superbe, en plein ciel, entre le coté nord et le coté sud. Au sommet une bonne pause est de rigueur, et nous pouvons à loisir contempler le Doigt de Dieu et son profil gravit la veille..

La Descente

Il faut rester vigilants, l’arête de descente est raide, et exposée. Ne pas se déconcentrer. La neige alterne avec le rocher, une dernière pente en traversée permet de retrouver le glacier et le refuge.

Une omelette plus tard, la descente se poursuit vers la vire Amieux, le petit glacier du Bec de l’Homme, ou se qu’il en reste, puis le sentier et le Pont des brebis.

Superbe semaine, et rendez vous avec Eric la semaine prochaine pour gravir le Mont Blanc par la route des Aiguilles Grises.

Album Photo

Videos de la semaine Meije

Escalade et montée au refuge de Chamoissiere

La Meije

Montée au Refuge de l’Aigle

Ascension du Doigt de Dieu

Ascension de la, Meije Orientale

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.