Grand Paradis, 14 au 17 juillet 2022

Guillaume Christian Le 15 août

Trois jours pour l’ascension du Grand Paradis, et accueil la veille de la montée au refuge Chabod. Donc quatre belles journées de vivre-ensemble dans la joie et la bonne humeur sur de belles montagnes !

Encadrement :

Guillaume
Jean-Lou

Participants :

  • Bertrand
  • Gilles
  • Johann
  • Benjamin
  • Ludovic
  • Bertrand

Massif :

Grand Paradis

Séjour associé :

Un P’tit coin de Grand Paradis

jeudi, 14 juillet 2022 :

rendez vous comme prévu au magasin Sanglard de Chamonix pour l’essayage des chaussures de chacun, avant de retrouver notre camp de base chamoniard, l’hotel Olympique.
C’est alors le moment, avant le bon repas préparé par Marie, de régler les crampons, essayer les harnais, les casques et récupérer les piolets, tout le matériel Alpes Aventure en prêt pour ces trois journées d’alpinisme. Et bonne nuit !

vendredi, 15 juillet 2022 :

Ce matin nous nous déplaçons avec le véhicule Alpes Aventure vers le Val d’Aoste. Charmante vallée, aux nombreux vallons latéraux tous plus beaux les uns que les autres. L’architecture donne la touche finale à al beauté du lieu avec ces toits couverts d’énormes lauzes de pierre.
Pour la montée au refuge Chabod nous prenons une variante dans un vallon plus secret, pus désert et d’autant plus beau.
les plus courageux, l’après midi, profiteront des rochers équipés à 5 minutes du refuge pour s’user les doigts en escalade.

samedi, 16 juillet 2022 :

Départ de nuit, c’est ce qu’il faut pour le Grand Paradis. La première heure et demie est caillouteuse, le glacier est loin. Nous l’abordons tranquillement, et nous mettons les crampons au petit jour, alors que le soleil se lève sur le massif du Mont Blanc.
les glaciers est très en glace cette année, dés le début de saison. Nos équipes, nos deux cordées, sont agiles et maitrisent le cramponnage.
A 3500 mètres de belles crevasses obligent à quelques détours ou enjambées. Vers 3600 mètres le terrain devient plus abordable, la neige couvre la glace, tout est plus confortable.
La rimaie n’est pas encore trop ouverte, le sommet est là à portée de main. Nous montons les derniers metres grâce aux barreaux de la via ferrât, et saluons la Vierge au sommet, face au Cervin, au Mont Blanc, aux Ecrins et au Mont Viso ! Splendide !
A la descente la voie normale du versant Victor Emanuel nous parait bien caillouteuse, les crevasses ne nous font pas envie, nous optons pour la Via Ferrata de l’éperon médian. Elle est magnifique, aérienne, et la faire sous le soleil est un régal (diversement apprécié cependant). toutefois à la montée elle doit être plus agréable.
les grandes dalles sous la via ferrata nous accueillent pour le pique-nique. Et nous arrivons paisiblement au refuge vers 15 heures, après une descente tranquille et apaisée, au soleil, en ayant bien mangé. Tout va bien, et la soirée, quant à elle, peut commencer.

dimanche, 17 juillet 2022 :

Grasse matinée, nous n’avons qu’à descendre. Hier soir nous avons profité de notre sommet, au refuge, et du coucher de soleil en altitude, sans se presser. C’est le charme de gravir un sommet sans courir, en trois jours, sans se détruire les genoux à al descente. Ce matin, il fait frais, et nous arrivons vers 10 heures 30 à Pont.
Un bon petit café italien et nous glissons doucement vers l’Hostellerie du paradis un peu plus bas dans la vallée, pour profiter d’un bon repas valdôtain.

Excellent ces trois journées sur le beau sommet du Grand Paradis, avec l’accueil toujours chaleureux de nos amis italiens.

Toutes les Photos en Haute Définition :

https://photos.app.goo.gl/NBXGZ648HYKA2sVL9

Vidéos :

Url du cloud: double-clic pour ajouter l'URL Mot de passe du cloud: double-clic pour ajouter le passe