Coup de coeur de Guillaume, Guide de Haute Montagne Alpes Aventure

Le Trek en Sardaigne Selvaggio Blu ne vous laissera pas indifférent. C’est un savant mélange de trek engagé, de culture sarde, de vie humaine en milieu naturel et de connaissance de la faune et de la flore locale. Très complet, les quelques passages techniques viennent rythmer la marche dans ce massif aux allures de « Calanques » démesurées, qui me laisse le gout sauvage de la montagne sarde dans les yeux à chaque voyage. On ne revient pas sans de grandes impressions de ce trek à tout point de vues exceptionnel !

Guillaume

Le véritable Selvaggio Blu mythique : un trek en Sardaigne itinérant engagé, de bivouacs en bivouacs, et non pas un parcours en étoile comme il est trop souvent présenté ! Le véritable Trek en Sardaigne Selvaggio Blu est réputé pour être le plus engagé d’Europe. A des paysages inoubliables dominant la mer d’émeraude, vous allez ajouter une forte culture sarde pour pimenter le gout de ce séjour de randonnée en Sardaigne. N’oubliez pas quelques passages techniques demandant l’usage de la corde et vous aurez tout pour profitez de l’un des plus beaux treks de la Méditerranée ! Notre formule suit le parcours d’origine, historique, c’est le seul et véritable Selvaggio Blu, sauvage et grandiose. Nous ne proposons pas une imitation.

Aucun séjour programmé pour l'instant : contactez nous pour plus d'informations

Points Forts

Programme

Hébergement

Restauration

Transport

Matériel

Les Essentiels
  • Le séjour a lieu dés 4 participants inscrits.
  • Tarif préférentiel pour groupes constitués dés 4 personnes inscrites ensemble.
  • Le seul et véritable Trek en Sardaigne Selvaggio Blu, d’origine, comme l’a créé Mario Verin, et non pas une imitation en étoile depuis un hotel ou un gite.
  • Véritable tout compris de randonnée en Sardaigne avec encadrement, acheminement de l’aéroport au départ du trek et retour, hébergement et repas, matériel de bivouac fournis et assistance sur place, retour au point de départ en bateau semi-rigide.
  • Parcours intégral avec bivouacs, utilisation de la corde, au plus prés de la mer, sans concessions.
  • Sacs légers la journée, bivouacs sardes le soir avec cuisine locale autour du feu et votre matériel de bivouac acheminé.
  • Encadrement assuré par un guide de haute montagne français qui connait le parcours et la région, diplômé UIAGM et donc seul habilité à encadrer des parcours demandant l’usage de la corde.
  • Présence d’un accompagnateur local sarde en complément sur certaines étapes pour l’apport indispensable de la culture locale et la sécurité.
  • Votre guide français vous accueille le premier jour à votre arrivée à Olbia.
  • Prêt de casque, harnais.
  • Vous bénéficiez à votre retour d’un article dans notre blog avec jour par jour, photos et videos. Voir nos précédents séjours.

Un séjour bien pensé pour vous

Le vrai Trek en Sardaigne Selvaggio Blu. Vous allez bénéficier de notre sélection du tracé authentique et technique, devant être encadré par un guide de haute montagne diplômé, sans contourner les passages historiques ou en faisant un parcours en étoile à partir d’un gite.

Vous allez vivre des bivouacs sauvages tout confort et porter sac léger grâce à notre intendance. C’est un trek en Sardaigne nomade, en itinérance et non pas une randonnée en étoile. Sauvage et bleu !

Le Supramonte jette ses falaises calcaires dans le bleu de la mer Méditerranée. Le Trek en Sardaigne Selvaggio Blu (« Bleu Sauvage ») serpente de bois en falaises, d’une bergerie à l’autre, sur les traces des chèvres et des cochons sauvages. Chaque jour une étape nouvelle vous transporte au coeur de la culture sarde au rythme des paroles chantantes des locaux.

Vous êtes en pleine possession de vos moyens technique et physique pour profiter au mieux des sentiers en corniches, de la marche dans un terrain caillouteux et des quelques sections encordées ou demandant de descendre en rappel, vous pouvez participer à ce séjour inoubliable.

Le soir vous récupérerez au bivouac devant des spécialités cuites au feu de bois, préparées par le staff de notre équipe d’intendance ou par votre guide.

Vous devez savoir : Le Trek en Sardaigne Selvaggio Blu proposé par Alpes Aventure est un réel parcours itinérant et non un parcours en étoile ou ponctué de jonctions motorisées. C’est le Selvaggio Blu intégral. Etudiez bien notre programme, vous êtes au coeur du sentier historique, dans un voyage extraordinaire ! Vous êtes au plus prés du coeur de ce trek sauvage, sur l’authentique tracé d’origine qui demande l’usage de la corde. Méfiez vous des imitations…
Pour ce trek il faut avoir un excellent niveau physique pour assurer une sécurité optimale jusqu’à l’arrivée au bivouac le soir. Il fait le plus souvent beau et chaud en Sardaigne, mais il peut également pleuvoir, le bivouac devient alors moins confortable. Chaque soir il faut monter la tente, et la démonter le matin. Les sentiers sont exigeants, technique, jamais "roulants" : pierres faisant obstacle, nécessiter de poser les mains assez souvent, branches obstruant le passage et demandant de se baisser.
Nous attachons une importance particulière à limiter l’effectif de nos groupes sur ce Trek Selvaggio Blu afin de vous offrir un séjour de qualité. Départ dés 3 personnes inscrites, et groupe limité à 8 personnes maximum encadrées par un guide de haute montagne diplômé UIAGM.


Le Supramonte de Baunei

Le haut plateau calcaire qui domine la mer Thyrennéene, entre Santa Maria Navarrese et Cala Gonone, se nomme le Supramonte de Baunei. Il est peuplé de rares bergers qui surveillent de loin les brebis et les chèvres. Quelque cochons sauvages complètent le tableau.
C’est un immense plateau de garrigues, de chênes verts parfois centenaires, qui plonge dans la mer en déployant de hautes falaises blanchies par le soleil.


Le programme pourra être adapté aux conditions du moment et au niveau du groupe. Votre guide pourra changer d’objectif en privilégiant votre sécurité, aucun remboursement ne sera effectué, et les dates de trek ne pourront être différées.

Nous vous invitons à consulter nos conseils de préparation technique et physique sur notre blog rubrique "Préparer votre séjour".

Programme soumis à la disponibilité des hébergements ou des lieux de bivouac. Le Supramonte de Baunei est une zone préservée et gérée par la commune de Baunei. Le nombre de personnes qui y circule chaque jour est réglementé. Par ailleurs les conditions météo peuvent perturber l’acheminement des bagages et modifier le lieu de bivouac, pouvant allonger considérablement les étapes.

Le niveau du trek : De l’avis de personnes ayant effectué le GR20 en Corse et le trek du Selvaggio Blu en Sardaigne, le GR20 est physiquement et techniquement moins difficile que le trek Selvaggio Blu.
Etapes longues, techniques et physiques. Votre matériel doit être d’excellente qualité. Certains passages demandent de faire de l’escalade facile et de ne pas voir peur du vide. Ces passages d’escalade lorsqu’ils sont longs demanderont l’usage de la corde.
Des falaises seront descendues en rappel ou en moulinette. A moins de maitriser parfaitement la technique de la descente en rappel et donc d’avoir un bon vécu de grimpeur en falaise ou d’alpiniste, votre guide privilégiera la descente en moulinette : vous serez tenus par la corde, dans votre harnais, et votre guide dirigera la descente en faisant coulisser la corde dans un appareil de freinage.
Parfois il est nécessaire de grimper quelques mètres en s’aidant des mains, il est important d’en avoir l’habitude, d’être rapide et efficace dans ce genre de passage pour assurer sa sécurité et tenir l’horaire de la journée. Il n’est pas envisageable de poser une corde dans chaque passage exposé car les étapes sont longues, il faut donc de l’aisance technique, de la capacité de concentration et de l’autonomie.

Jour 1

Rendez vous à Olbia Aéroport Olbia-Costa Smeralda, en Sardaigne à 13 heures. Vous aurez accès aux détails dans l’onglet « Début du Séjour » de votre dossier voyage.
Transfert en Minibus privé affrété pour le groupe Alpes Aventure jusqu’à Santa Maria Navarrese. Remise de votre matériel de sécurité, briefing. Installation à l’hotel.
Le soir temps libre, avec possibilité de baignade (non surveillée).
Nuit à l’hotel à Santa Maria Navarrese.

Jour 2

Départ le matin pour votre première étape : Santa Maria Navarrese – Ovile Su Idileddu (Ginnirco).
Départ vers 8 heures 30. Le sentier est assez facile le matin, pour se mettre dans l’ambiance du Selvaggio Blu. Après un passage à proximité de Pedra Longa, le sentier s’élève sur une vire (la "Cengia Giradili") sous la Punta Giradili vers le plateau de l’Ovile Us Piggius et le premier campement que nous ferons à l’Ovile Su Idileddu. Les "Ovile" sont les typiques bergeries du Supramonte. Passage possible à la Punta Giradili ou accès direct par la piste au bivouac selon le niveau du groupe. Baignade possible (non surveillée) selon l’état de la mer après Pedra Longa.
Ravitaillement en 4×4 le soir qui vous amène ravitaillement, matériel de bivouac et vos affaires personnelles.
D+=1100 m.
D-=300 m.
Marche : 5 à 7 heures. Etape de 8 à 9 heures avec les pauses.

Jour 3

Etape de Su Idileddu à Portu Pedrosu (ou Portu Cuau).
Réveil entre 6 heures 30 et 7 heures pour démonter le campement. Petit déjeuner. Départ entre 8 heures et 8 heures 30.
Le sentier devient beaucoup plus difficile à trouver, et le terrain plus accidenté. Vous rentrez dans le vif du Selvaggio Blu. Quelques passages d’escalade, avec main courante ou encordement, vous emmènent dans un vallon sauvage, le Bacu Tenadili, duquel on sort par une vire dans la falaise, avec un câble et un pont de genévriers. La corde sera utilisée pour la sécurité.
Le soir camp dans une charmante petite calanque, baignade possible (non surveillée). Ravitaillement en bateau semi-rigide le soir qui vous amène ravitaillement, matériel de bivouac et vos affaires personnelles.
Attention, si la mer est trop agitée, le ravitaillement ne sera pas possible par la mer. Il faudra donc monter au bivouac de Genna e Mudregu, rallongeant considérablement l’étape (3 heures de marche en plus). Il faut y être préparé.
Cette journée comporte des passages demandant l’usage de la corde.
D+=500 m (ou 1300 m si il n’est pas possible de coucher à Portu Pedrosu/Portu Cuau)
D-=1200 m (ou 1400 m si il n’est pas possible de coucher à Portu Pedrosu/Portu Cuau si il n’est pas possible de coucher à Portu Pedrosu/Portu Cuau).
Marche : 4 à 5 heures (ou 7 à 8 heures). Etape de 6 à 7 heures avec les pauses (ou 9 à 10 heures).

Jour 4

Portu Pedrosu – Su Tasaru.
Réveil entre 6 heures 30 et 7 heures pour démonter le campement. Petit déjeuner. Départ entre 8 heures et 8 heures 30.
Trés long parcours très esthétique, avec de magnifiques belvédères sur le Golfe d’Orosei. Le dernier sommet, la Punta Salinas, vous offre l’occasion unique d’observer la superbe aiguille de la Cala Goloritze du haut avant de descendre la rejoindre (la variante à la Punta Salinas est effectuée si le groupe est suffisamment rapide, avec une petite surprise locale pour rejoindre une bergerie).
Pas de couchage sur cette plage de Cala Goloritze (c’est interdit donc nous ne vous le promettons pas !).
Remontée du vallon pour franchir tranquillement en fin de journée le vallon de la Boladina par une vire équipée d’une corde. Le passage d’escalade et le vallon sont plus sympathiques en fin de journée plutôt que le matin au réveil, et demanderons un dernier effort de concentration (escalade avec corde) !
Cette journée comporte des passages demandant l’usage de la corde.
Camp sur le plateau sous de vieux chênes verts, arrivée entre 17 et 19 heures.
Ravitaillement en 4×4 le soir qui vous amène ravitaillement, matériel de bivouac et vos affaires personnelles.
D+=1500 m.
D-=1100 m.
Marche : 7 à 8 heures. Etape de 9 à 11 heures avec les pauses.

Jour 5

Su Tasaru – Ololbizzi.
Réveil entre 6 heures 30 et 7 heures pour démonter le campement. Petit déjeuner. Départ entre 8 heures et 8 heures 30.
C’est sans doute la plus technique des étapes. Le parcours est long, en distance, et demande d’effectuer plusieurs petites escalades et descentes en rappel. Le sentier, peu marqué, est magnifique et les points de vues exceptionnels.
C’est sans doute là le sommet de votre Selvaggio Blu.
Accès direct à l’extrémité de Serra u Lattone, ou par la bergerie de Su Tasaru, avec variante possible au-dessus de Cala Mariolu. Le choix sera fait selon les conditions, le niveau du groupe.
Passage par la Cala Mudaloru, toujours selon le niveau du groupe. Accès au camp par Porta Urele, ou par Arco Su Feilau. Et variante possible avec un rappel impressionnant au dessus de la mer ! arrivée au camp entre 17 et 19 heures.
Le soir camp sur le plateau, dans un petit vallon abrité sous de vieux chênes verts, en haut du Bacu Su Padente. Lieu magique. Ravitaillement en 4×4 le soir qui vous amène ravitaillement, matériel de bivouac et vos affaires personnelles.
Cette journée comporte des passages demandant l’usage de la corde.
D+=800 à 1200 m.
D-=600 à 900 m.
Marche : 6 à 8 heures. Etape de 8 à 10 heures avec les pauses.

Jour 6

Ololbizzi – Cala Sisine.
Réveil entre 6 heures 30 et 7 heures pour démonter le campement. Petit déjeuner. Départ entre 8 heures et 8 heures 30.
L’étape est moins longue que la veille, mais n’a rien à envier coté esthétique, et rivalise de beauté. Encore quelques passages techniques demandant la corde, un rappel / moulinette impressionnant, des passages au coeur d’une forêt magnifique et des balcons surplombant la mer. Et quelques passages surprenants…
Le soir, camp au petit restaurant de la Cala Sisine, "Su Coile". Vous retrouvez une douche ! Baignade possible (non surveillée). Repas au restaurant "Su Coile" le soir.
En cas d’indisponibilité du restaurant, nous bivouaquerons à Planu e Murta plus à l’intérieur des terres.
Ravitaillement en 4×4 le soir qui vous amène ravitaillement, matériel de bivouac et vos affaires personnelles.
Cette journée comporte des passages demandant l’usage de la corde.
D+=500 m.
D-=800 m.
Marche : 5 à 7 heures. Etape de 7 à 9 heures avec les pauses.

Jour 7

Cala Sisine – Cala Luna.
Réveil entre 6 heures 30 et 7 heures pour démonter le campement. Petit déjeuner. Départ entre 8 heures et 8 heures 30.
Etape plus courte, mais à ne pas négliger, sur un sentier plus facile, qui mène à la charmante petite calanque de Cala Luna. Baignade possible (non surveillée).
Retour à Santa Maria Navarrese en semi rigide, départ vers 15 heures 30 de Cala Luna, avec visite des calanques. Et surtout, l’occasion unique de voir tout le parcours de ce Trek en Sardaigne Selvaggio Blu depuis la mer !! Etape et retour soumis à l’état de la mer.Arrivée à Santa Maria vers 17 heures.
En cas de mer impraticable, nous pourrons aller jusqu’à Cala Fuili et revenir en taxi de Cala Gonone, ou remonter sur le plateau par une magnifique étape surprenante, avec retour en 4x4 à Santa Maria Navarrese.
Cette journée comporte des passages demandant l’usage de la corde si nous n’allons pas à Cala Luna ou Cala Gonone.
Le soir, repas et nuit à Santa Maria Navarrese à l’hotel.
D+=700 m (900 m en cas de remontée sur le plateau).
D-=700 m (200 m en cas de remontée sur le plateau).
Marche : 3 à 4 heures (5 à 6 heures en cas de remontée sur le plateau). Etape de 5 à 6 heures avec les pauses (6 à 7 heures en cas de remontée sur le plateau).

Jour 8

Départ de l’hotel. Transfert en Minibus privé affrété pour le groupe Alpes Aventure jusqu’à l’aéroport de Olbia-Costa Smeralda.
Départ de Santa Maria vers 8 heures, arrivée à Olbia vers 11 heures. Fin du séjour à l’aéroport vers midi.
Vous aurez accès aux détails dans l’onglet « Fin du Séjour » de votre dossier voyage.

Hors trek
  • Hotel 2* à Santa Maria Navarrese : Albergo Santa Maria. Deux nuits.
    Chambres double. En cas d’effectif impair pour le séjour, une personne pourra être logée en chambre simple.

Pendant le trek

Bivouac sous tentes, cinq nuits. Tentes deux places.

  • Tentes et tapis de sols fournis par notre organisation.
  • Repas préparés sur le feu de camp ou fournis chauds par notre organisation.
  • Vos affaires personnelles sont acheminées chaque soir.
  • Notre organisation sur place achemine le soir de l’eau chaude pour une petite toilette.
  • Réseau téléphonique aléatoire.
  • Pas de charge électrique disponible. Si besoin, prévoir une batterie externe conséquente (5000 mAh est un minimum si vous prenez des photos dans la semaine avec votre téléphone).

Vous ne portez ni tente, ni tapis de sol, ni sac de couchage, ni nourriture et vêtements de rechange pendant la semaine. Ils sont acheminés chaque soir sauf cas de force majeure.


Total des nuitées
  • Première nuit le Jour 1 au soir (du Jour 1 soir au Jour 2 matin) et dernière nuit le Jour 7 au soir (du Jour 7 soir au Jour 8 au matin).

Demi-pension
  • Hotel : deux repas du soir et petits déjeuners.
  • Bivouacs : 5 repas du soir et petits déjeuners. Un repas et petit déjeuner au restaurant de Cala Sisine selon disponibilité, qui pourront être remplacés par un bivouac.
  • Début de la demi pension le Jour 1 au soir (inclus), fin le Jour 8 au matin (inclus).
  • Les repas en bivouac seront préparés par un ou deux cuisiniers sardes, au feu de bois. Pour un effectif de groupe faible, ou selon leur disponibilité, il est possible que cette prestation ne soit pas assurée. Le repas sera alors une "Cena pronta", un repas préparé à l’avance, chaud, qui sera apporté par notre équipe d’intendance le soir au bivouac.

Pendant la journée

Il y aura un pique-nique prévu chaque jour. Les pique-niques sont habituellement composés d’un fruit, une crudité (carotte entière, fenouil, fenouil), du fromage, de la charcuterie, du pain.
Prévus dans le prix du séjour, sauf changement de programme :

  • Pique-nique le Jour 2.
  • Pique nique le Jour 3.
  • Pique nique le Jour 4.
  • Pique nique le Jour 5.
  • Pique nique le Jour 6.
  • Pique nique le Jour 7.

Alpes Aventure vous fournira en début de séjour un petit sac en coton afin de transporter votre pique nique. Ce sac sera donné à chaque gardien pour qu’il y dépose le pique nique sans vous fournir de sac supplémentaire générateur de déchets que vous devriez transporter pendant tout le séjour.


Vivres de Course

Vous devez prévoir vous-même quelques "vivres de course" en complément en fonction de vos gouts et de vos habitudes : barres énergétiques, fruits secs. Attention à choisir des aliments avec peu d’emballages qu’il faudra transporter vides après consommation. Et surtout, pas d’éléments sensibles à la chaleur, car il fait chaud en Sardaigne - pas de chocolat par exemple.
Vous devrez prévoir des vivres de courses pour 6 journées de randonnée, mais vous ne porterez vos vivres que pour une journée.


Boissons

Les boissons ne sont pas comprises dans le prix du séjour, sauf pendant les journées de trek.

Chaque matin, le ravitaillement vous apportera 2 litres d’eau par personne pour la journée de marche, inclus dans le prix du séjour. Ces bouteilles pourront être fragiles, il est donc interessant de prévoir deux litres de contenant solide pour transvaser la boisson. L’eau est précieuse. Des sources sont parfois disponibles, mais elles sont rarissimes et souvent sèches en automne, plus accessibles au printemps.
Le soir vous aurez également à votre disposition de l’eau en bouteilles en quantité suffisante, et du vin local, pour le repas au bivouac.

  • Santa Maria Navarrese : nombreux petits bars ou "gelateria" (marchands de glace) dans le village, boissons apéritives ou pour le repas à l’hotel. Paiement par carte bancaire possible.
  • Cala Sisine : restaurant avec consommations disponibles, avec ou sans alcool. Paiement exclusif en espèces.
  • Cala Luna : restaurant avec consommations disponibles, avec ou sans alcool, lors de notre arrivée à Cala Luna. Paiement exclusif en espèces.

L’usage fait que les participants subviennent ensemble aux boissons des guides lorsque celles-ci sont prises en commun lors des moments de convivialité au long du séjour.


Sur la Route

Le transport pour accéder de votre domicile au lieu de rendez vous ainsi que le retour ne sont pas pris en charge.

Le transport de Olbia-Aéroport jusqu’à Santa Maria Navarrese est assuré le premier jour ; votre retour sera assuré en fin de séjour.

En cas de modification du programme, un taxi pourra être affrété.


Dans les airs

Votre acheminement de votre domicile à l’aéroport de Olbia-Costa Smeralda est sous votre responsabilité.

Des vols réguliers le samedi et directs sont disponibles depuis Paris, Londres, Bale, Francfort, Zurich, Genève, Turin, Milan, Bergame. Départ des vols entre 8:00 et 10:00 le matin environ.

Prenez garde aux vols non modifiables ou non remboursable, et aux compagnie low-cost à la réputation douteuse. Nous ne pourrons être tenus responsable de retards, d’annulation de vols.

Si vous arrivez la veille à Olbia, il existe des lignes de bus réguliers entre l’aéroport et le centre ville où vous trouverez facilement à vous loger. renseignements sur les numéros de bus à utiliser selon les destinations dans l’enceinte de l’aéroport.


En mer

Le retour en fin de Trek de Cala Luna à Santa Maria Navarrese se fera en embarcation semi-rigide. Le retour prends environ 1 heure 30.
Ce retour dépends des conditions en mer. Il pourra être annulé en cas de mer dangereuse ou inconfortable, la dernière étape pouvant alors être modifiée pour privilégier un retour terrestre, sans supplément.


Votre équipement personnel

Nous vous invitons à consulter nos conseils matériel sur notre blog rubrique "Matériel-Équipement".

  1. Lunettes de protection solaires indice 3, 100 % UV.
  2. Un « buff » (tour de cou) qui vous tiendra chaud le soir si nécessaire, et vous protégera le cou des coup de soleil.
  3. Vêtements légers et solides. Nous vous incitons à porter un pantalon qui vous protège de la végétation agressive de la Méditerranée.
  4. Chaussettes en mérinos légers, qui supportent mieux la transpiration.
  5. Vêtements un peu plus chaud pour le bivouac le soir, une polaire par exemple, et peut être une doudoune selon la saison.
  6. Veste coupe vent type Gore Tex leger mais résistant.
  7. Pantalon long léger plutôt qu’un short ou pantacourt, pour se protéger du soleil et de la végétation.
  8. Tee-shirts à manches, l’idéal étant le mérinos. Pas de débardeur qui ne protège ni des agressions de la végétation, ni du soleil !
  9. Un sac à dos de type alpinisme de 30 à 40 litres, pas de sac de randonnée à poches latérales. Pas de sac de plus de 40 litres, trop lourd et trop encombrant. Pas de poches latérales, elles s’accrocheront dans la végétation. Tout ce qui dépasse du sac va vouloir s’accrocher dans la végétation méditerranéenne, et les sentiers sont étroits.
  10. Protection de sac à dos "rain cover" adaptée au volume de votre sac.
  11. Petit parapluie de randonnée léger.
  12. Bâtons de marche télescopiques légers et en 4 brins pour ne pas dépasser du sac en étant pliés. La plupart du temps ils ne sont pas utiles car encombrants dans ce terrain peu adapté.
  13. Chaussures de randonnée, de type "chaussures d’approche", qui peuvent être taille basse. Elles devront obligatoirement être dotées d’une bande d’usure renforcée tout autour de la chaussure, au risque de les voir ne pas terminer la semaine. La semelle doit être "vibram", épaisse et solide. Vos chaussures doivent être en excellent état, le terrain est très agressif. Ne partez pas avec des chaussures en fin de vie, même si vous vous sentez bien dedans. A contrario pas de chaussures neuves, vous devez les avoir un peu tester, car souvent un petit défaut de fabrication (semelle qui se décolle) apparait après quelques jours, et vous aurez ainsi pu corriger le défaut par un petit passage chez le cordonnier. Pas de chaussures de trail, fragiles et dont la semelle n’est pas assez épaisse.
  14. Casque de montagne (option prêt disponible). Pas de casque de VTT ou sports d’eau vive.
  15. Harnais de montagne avec double longe dynamique (en corde, mais pas de longe de via ferrata) et mousqueton à vis (option prêt disponible).
  16. Mousqueton d’encordement de sécurité unidirectionnel (option prêt disponible).
  17. Cordelette cousue type "jammy" de Béal taille 60 cm (option prêt disponible).
  18. Appareil d’assurage et de descente en rappel avec son mousqueton à vis, type "Air Force 3" Béal.
  19. Une ou plusieurs gourdes pour un équivalent de 2 litres, un couteau de poche.
  20. Petite pharmacie personnelle, avec anti-inflammatoires, crème solaire et stick à lèvres. Nécessaire de toilette minimal pour le bivouac.
  21. Lampe frontale avec piles neuves ou avec batterie chargée à 100%.
  22. Petit sac de couchage léger température de confort 10 / 15 ° C pour le bivouac.
  23. Taie d’oreiller pour le bivouac dans laquelle vous pourrez glisser des vêtements pour confectionner un oreiller.
  24. Chaussons légers type crocs pour avoir les pieds au large le soir au bivouac.
  25. Tente (Option prêt disponible).
  26. Tapis de sol de bonne qualité (Option prêt disponible).
  27. Eventuellement petite bassine souple pour la toilette le soir.
  28. Couverts (cuillère, fourchette, couteau), verre incassable et réutilisable (type éco-cup en plastique), petite assiette incassable et réutilisable, pour les repas.
  29. Papier hygiénique.
  30. Lotion anti-moustiques.
  31. Serviette de bain et maillot de bain si vous désirez vous baigner.
  32. Batterie additionnelle 5000 mAh minimum pour charger votre téléphone si vous l’utilisez pour faire des photos ou des vidéos. Très peu de réseau téléphonique pendant toute la durée du trek.
  33. Papiers d’identité en cours de validité.

Option prêt de matériel

Le matériel suivant vous est gracieusement fourni par Alpes Aventure si vous ne le possédez pas, vous évitant d’avoir à l’acheter ou à le louer. Ce matériel appartient à Alpes Aventure.

  1. Harnais de montagne avec longe dynamique et mousqueton à vis, cordelette "Jammy" Béal et mousqueton à vis d’encordement directionnel.
  2. Assureur / descendeur type "Air Force 3" Béal, avec son mousqueton à vis.
  3. Casque d’alpinisme.
  4. Tente deux places (vous partagerez cette tente avec un autre membre du groupe).
  5. Tapis de sol matelas gonflable de bivouac.